Avant ST-Blues

J.-M. Doussain : "Afficher un bel état d'esprit"

Avant ST-Blues

Comment jugez-vous votre futur adversaire en Challenge Cup, les Cardiff Blues, que vous recevez vendredi à Ernest Wallon ?

Comme les autres formations galloises, c’est une équipe joueuse, qui aime bien porter le ballon. Elle est dangereuse en attaque et dispose surtout d’une défense assez atypique, qui ferme beaucoup les extérieurs. Nous allons essayer de nous adapter à son style de jeu même si nous sommes essentiellement concentrés sur nous et sur le jeu que nous mettons en place depuis le début de la saison.

Concernant le match de la semaine dernière à Sale (20-20), avez-vous ressenti de la satisfaction d’avoir ramené deux points ou plutôt de la frustration de ne pas avoir remporté la partie ?

Le sentiment était un peu mitigé car nous n’avons pas toujours bien géré ce match, notamment en seconde mi-temps. Nous avons encaissé beaucoup de pénalités et sommes restés dans notre camp alors que l’on avait le vent en notre faveur. Cependant, nous avons le sentiment de nous être accrochés. On a réussi à revenir au score après avoir été mené. De nombreux changements avaient été effectués au sein de l’effectif pour ce déplacement. Avec ce match nul, nous avons pas trop mal débuté la compétition. Il faut maintenant confirmer avec une belle performance contre Cardiff ce week-end.

Après avoir été titulaire à Sale, comment vous sentez-vous physiquement ?

Très bien. C’est vrai que cela faisait un moment que je n’avais pas joué. J’ai été blessé lors du match contre Agen à domicile et j’ai aussi eu une petite gastro. J’avais forcément envie de regoûter au terrain et cela a été le cas. Je suis content d’avoir pu disputer 80 minutes face aux Sharks. J’espère pouvoir enchaîner ce week-end. Je fais partie des joueurs qui ont pu bénéficier d’une préparation d’avant-saison exceptionnelle. Je me sens plutôt bien et j’espère mettre à profit cette forme ce week-end.

Ugo Mola disait qu’il vous manquait une certaine maîtrise de votre rugby. Est-ce un aspect que vous avez travaillé cette semaine ?

Ce n’est jamais évident. C’est sûr que si tout était en place au bout de deux mois, ce serait parfait. Nous serions premiers avec le maximum de points emmagasinés. Il est clair que nous avons besoin de travailler cette maîtrise collective car nous faisons des choses intéressantes mais parfois, par manque de constance, nous perdons des ballons et prenons des contres. Nous donnons ainsi l’occasion à l’équipe adverse de marquer des points trop facilement. Le week-end dernier, je me suis fait contrer et nos adversaires marquent un essai en ne faisant pratiquement rien.

Nous devons aussi être plus réalistes quand nous tenons le ballon et arriver à scorer dès que nous le pouvons. Je pense néanmoins qu’il y a du progrès par rapport à la saison dernière : à l'époque, nous tenions beaucoup le ballon, nous arrivions dans les cinq mètres adverses et nous ne marquions pas. Il faut en tout cas poursuivre cette dynamique actuelle.

Le groupe stadiste semble « bien vivre ». A titre personnel, vous avez un temps de jeu moins important que les saisons précédentes. Comment vivez-vous cette situation ?

J’ai déjà connu ce type de situation. Avec les saisons longues que nous connaissons, cela permet de travailler personnellement. C’est le côté positif même si l’on a toujours envie de jouer davantage, de participer à tous les matchs, notamment les plus importants. Je pense que c’est un match important vendredi soir. En ce moment, tout le monde dit forcément que « le groupe vit bien ». Quand la victoire est là, tous les groupes vivent bien. Nous verrons si nous sommes costauds lorsque les moments difficiles vont arriver. C’est là où nous avons un peu pêché et manqué de maîtrise lors des dernières années, notamment au cours des périodes de doublons. Il faudra être plus solidaires et afficher un bel état d’esprit lors de ces moments-là.

Comment vivez-vous la concurrence qui existe en ce moment au sein du groupe stadiste ?

La concurrence est toujours positive lorsque l’on joue. Quand on joue un peu moins, c’est plus compliqué. Cette saison, avec les joueurs de qualité qui sont arrivés, nous voyons la différence. La preuve : on marche plutôt pas mal en championnat, nous avons pas trop mal démarré en Coupe d’Europe. Il faut confirmer cela ce week-end. Nous avons la chance de pouvoir faire tourner l’effectif car nous ne jouons pas la « grande » Coupe d’Europe. Même si ce sera intense au vu de notre poule, ce ne sera pas des matchs européens comme nous avons pu le voir le week-end dernier en Champions Cup, avec des Toulon-Llanelli… Il faut en tout cas tirer des bénéfices de cette saison et jouer à fond sur les deux tableaux car nous avons l’effectif pour se le permettre.

Une nouvelle dynamique est perceptible au Stade, notamment au niveau de l’engouement du public, comme cela a été le cas lors de la réception de Clermont, et grâce à la nouvelle direction, quel est votre regard sur ce qui se passe actuellement autour du club ?

C’est forcément encourageant, cela donne envie de jouer tous les week-ends. Nous espérons qu’il y aura du monde lors des rencontres à venir, cela signifiera que nous avons été performants. Le club est tributaire des résultats sportifs et c’est à nous de le tirer vers le haut, même s’il y a un travail important effectué en interne. Il faut d’ailleurs féliciter l’équipe dirigeante qui est actuellement en place.