Montpellier-ST

La force collective du MHR

Montpellier-ST

La dernière rencontre de championnat disputée par Montpellier devant son public a été riche en enseignements sur le potentiel de cette équipe. Après ses deux faux pas pour ses débuts en Champions Cup (deux défaites sur la pelouse du Leinster et face à Exeter), le MHR s’est bien relancé en s’imposant face aux champions de France en titre clermontois (28-24). Cette victoire a ainsi confirmé la forte impression dégagée par les Héraultais depuis l’entame du Top 14. En effet, les joueurs de Vern Cotter, deuxièmes au classement, sont en effet la meilleure attaque du championnat avec un total de 291 points inscrits, soit une moyenne de 32,3 points inscrits par match. Au moment où ils s’apprêtent à recevoir les Rouge et Noir, ils sont surtout invaincus cette saison dans leur enceinte avec cinq victoires consécutives.

Contre l’ASM, les Montpelliérains, sans proposer un jeu flamboyant, sont parvenus à renverser la rencontre après un début de match délicat. En effet, après avoir encaissé en tout début de match un essai de l’ouvreur auvergnat Patricio Fernandez (4ème), le MHR a pu compter sur l’efficacité de Nemani Nadolo, auteur d’un doublé (16ème, 52ème). L’ailier fidjien a confirmé son excellente forme depuis le début de la saison, puisqu’il est actuellement le meilleur marqueur d’essais du Top 14, après avoir dépassé l’en-but adverse à dix reprises (quatorze essais toutes compétitions confondues).

Nadolo est l’illustration de la puissance physique dégagée cette saison par le MHR, capable de franchir de nombreux obstacles mais également de ne pas céder de terrain. Preuve en est à l’heure de jeu pendant le match contre Clermont, lorsque les Montpelliérains ont résisté aux charges adverses sur leur ligne d’en-but sans concéder d’essai. Malgré les absences de joueurs majeurs du pack comme Louis Picamoles, Yacouba Camara et Bismarck du Plessis, le groupe héraultais est apparu soudé lors de cette dernière rencontre, comme l’a souligné Vern Cotter :

« On a été dominé en première mi-temps et on a ensuite retourné le match, » affirmait le technicien néo-zélandais à l’issue de la partie. « Je retiens le caractère et la force mentale du groupe. Malgré dix points de retard, on a su rester calme et concentré, pour trouver un moyen d’arracher la victoire. On marque aussi un essai à quatorze. »  

En plus de ses qualités collectives, Montpellier peut également compter sur des individualités de classe mondiale, qui ont eu l’occasion de se mettre en avant face à l’ASM. Sans être dans un grand jour, Aaron Cruden (50 sélections avec les All Blacks) a montré qu’il reste un joueur capable de coups de génie, en témoigne son coup de pied lumineux menant à l’essai de François Steyn à la 59ème minute. Ce dernier fut d’ailleurs élu homme du match après une prestation pleine marquée par un doublé. Enfin, le trois-quarts centre aux 35 sélections avec les Springboks Jan Serfontein a, pour sa première rencontre sous le maillot montpelliérain, démontré toutes ses qualités de technique et de puissance pendant la bataille au centre du terrain.

Compte-tenu de ces différents atouts, un sacré défi attend les Toulousains, ce samedi à 18 heures à l’Altrad Stadium.