Avant Stade-Castres

3 questions à Yannick Caballero

Avant Stade-Castres

Ceci est un court extrait de l'interview du 3ème ligne du Castres Olympique, Yannick Caballero. L'intégralité de l'entretien sera disponible prochainement dans votre programme de match digital de #STCO.

Castres a fait le pari de la stabilité à l’intersaison, ce qui n’a pas payé dans un premier temps au vu de votre entame de Top 14. Comment expliques-tu ce retard à l’allumage ?

C’est vrai que nous n’avons pas beaucoup fait évoluer les troupes à l’intersaison. Nous restions sur une bonne fin de saison même si nous nous sommes inclinés en barrages (défaite à Toulon, 26-22). Tout le monde était globalement satisfait de notre jeu. C’est vrai que nous pensions être plus réguliers, plus huilés. On voit que le Top 14 évolue d’année en année et qu’il faut s’adapter, les saisons ne se ressemblent pas. Cette année, nous avons peut-être eu un début d’exercice difficile mais nous essayons de nous corriger au fil des matchs. Nous espérons toujours rester au niveau du wagon de tête afin de prétendre aux phases finales.      

Vous faites aujourd’hui partie des « anciens » du CO. A l’intersaison, de nombreux jeunes joueurs, notamment issus de votre formation, ont rejoint les rangs de l’équipe première. Comment la cohabitation se passe-t-elle ?

Très bien, puisque ces joueurs, comme les jeunes de façon générale, ont « faim ». Ils amènent leur fougue, leur énergie. Nous, les anciens, sommes là pour les canaliser un peu car cela part parfois dans tous les sens. Il faut trouver un juste milieu en ayant beaucoup d’envie mais en l’utilisant à bon escient. Je trouve que l’alchimie entre les anciens et les jeunes se passe bien, il y a un très bon rapport entre nous. Pourvu que ça dure.   

Vous vous déplacez à Toulouse lors de la 12ème journée de championnat. Dans quel état d’esprit aborderez-vous ce derby ?

Nous avions décidé de prendre ce bloc de gros matchs face à La Rochelle, Toulon puis le Stade Toulousain les uns après les autres. Nous n’allons pas nous projeter, nous allons juste voir ce qui ressort de ces rencontres et déterminer ce que nous devrons faire en fonction de nos résultats. Il est certain que nous nous déplacerons à Toulouse avec une équipe compétitive. Nous aurons l’intention de produire notre meilleur rugby afin de réaliser le meilleur match possible et ramener quelques points.