Après Stade-RCT

F. Cros : "Important de gagner ce soir"

Après Stade-RCT

François, il y a eu un gros engagement sur ce match…

Oui, bien sûr, on savait à quoi s’attendre et on avait à cœur de répondre présents dans le combat. C’est une chose que l’on avait faite la semaine dernière face au Racing 92 mais qui n’avait pas payé. Nous avions à cœur de nous rattraper par rapport à la semaine dernière et de regagner chez nous afin de bien finir cette année 2017.

Il n’y a pas eu d’essai aujourd’hui mais tout le monde s’est régalé car cela « envoyait »…

C’était un match d’hiver, fermé. Même si les conditions étaient bonnes, les terrains gras n’ont pas forcément permis beaucoup de jeu. On a plutôt bien joué au niveau de l’occupation et c’est ce qui a mis les Toulonnais sous pression. Nous avons marqué trois points par trois points mais on ne retiendra au final que la victoire.

On a l’impression qu’à la différence des matchs contre Bordeaux-Bègles et Castres, il n’y a pas eu quatre ou cinq essais toulousains ce soir mais un match appliqué et maîtrisé de bout en bout…

Les essais ne sont pas là mais les occasions oui. Nous avons le choix de « scorer », de prendre les points. Il n’y a certes pas eu d’essai, mais le match était maîtrisé dans l’occupation. Il fallait jouer chez eux. C’est ce que nous avons bien fait ce soir. Nous avons pu les mettre sous pression, récupérer des pénalités et scorer trois points par points.

Cette victoire était importante afin d’attaquer ensuite l’année 2018 de bonne manière…

Bien sûr qu’elle est importante, toutes les victoires sont importantes mais d’autant plus celle d’aujourd’hui contre un « gros » à la maison. On remonte vers le haut du classement et il faudra confirmer la semaine prochaine à Pau. C’était le premier match de la phase retour, c’était donc important de gagner ce soir.

La cerise sur le gâteau est le goal-average particulier. Le Stade avait perdu de quatre points à Toulon mais bat le RCT de cinq points ce soir…

Vous me l’apprenez car je n’avais pas encore fait les calculs (rires). C’est sûr que si l’on prend un peu d’avance sur Toulon, c’est bien. Nous aurions pu éviter de leur laisser un point mais c’est comme ça. On retiendra la victoire, on en avait besoin. Avec cinq points d’écart, on ne pouvait pas faire la fine bouche car cela reste une victoire.