Après ST - CAB

Y. Huget : "Une grosse défense pour aller loin"

Après ST - CAB

Yoann, pouvez-vous nous donner votre sentiment après ce match ?

On est super satisfaits ! On ne va pas faire la fine bouche, on est super contents. Il va falloir maintenant travailler sur les petites imperfections que nous avons pu avoir pendant ce match.

Comme vous l’avez dit, il y a eu des imperfections. Vous avez quand même la capacité à mettre de l’intensité et de la vitesse sur chaque munition que aviez en trouvant les failles dans cette défense. Qu'en pensez-vous ?

Ce n’était pas évident. Ils avaient annoncé partout qu’ils venaient pour nous faire la guerre. A chaque fois que l’on marquait, ils revenaient. On a pas eu assez de maîtrise dans notre jeu. C’est dommage de faire ces erreurs-là. Notre équipe a du cœur encore une fois pour aller chercher ce point de bonus. C’est la deuxième fois que nous allons le chercher à la fin. Il faut retenir cette abnégation et cette envie de jouer qui font notre force en ce moment.

Il fait bon d’être ailier du Stade Toulousain en ce moment ! Il y a de bons ballons à jouer n'est-ce pas ? 

Il y a des jours avec et des jours sans. Aujourd’hui c’était avec ! Ca fait partie de notre job de finir les actions ! Aujourd’hui ça nous sourit et tant mieux.

On sent que physiquement vous êtes prêts à jouer ce jeu débridé…

On arrive à répondre. On arrive à mettre la main sur le ballon quand on est en difficulté, quand on prend un essai. Il faut que l’on soit plus constants défensivement pour pouvoir espérer quelque chose dans ce championnat. Si l’on veut ramener des points de l’extérieur, ce sera la clé ! En tout cas physiquement on est bien.

On a l’impression que vous abandonnez plus le ballon qu’avant. Vous préférez le laisser à l’adversaire ?

Ce n’était pas du tout volontaire. Brive a voulu tenir le ballon, ils l’ont bien fait. On a réussi à défendre tant bien que mal. On prend encore malheureusement presque 30 points aujourd’hui et à la maison c’est interdit si l’on veut franchir un cap lors de cette dernière ligne droite.

Ce point de bonus, tardivement acquis dans ce match, est essentiel pour la suite ?

La victoire était indispensable contenu des résultats qu’il y a eu hier soir. Les autres équipes nous avaient mis la pression avant ce match avec leurs résultats. Le plus important était la victoire. Elle est bonifiée. C’est un gros plus pour nous, surtout que le tableau se resserre.

Le championnat est très serré cette année ?

Comme chaque année ! On va s’accrocher, ne rien lâcher et tenter d'être dans les six pour redorer notre blason.

A titre personnel, cinq essais en trois matchs c’est une bonne période pour toi. Appréciez-vous ces moments ?

Ca fait quelques matchs que je retrouve toutes mes sensations. Je score, on gagne. C’est une bonne période. Physiquement je suis en bonne forme. J’avais une période un peu creuse vers la fin de l'année dernière. Je travaille énormément en laissant les gens parler sur mon cas. Ca revient petit à petit.

Quel a été le rôle du stage en Andorre dans cette spirale positive ?

Ce stage de cohésion nous a permis de nous retrouver pour attaquer ce bloc de cinq matchs qui est ultra important avec trois réceptions et deux déplacements. Le fait de se retrouver et de passer un bon moment nous a fait du bien !

Le tournoi des Six Nations n’est pas terminé. Tu le gardes dans un coin de ta tête au regard de tes performances ?

Je ne me prends pas la tête avec ça. Des joueurs sont en place, d’autres travaillent pour y arriver. Je suis dans ce cas-là. Je travaille pour retrouver le plus haut-niveau, mais je ne réfléchis pas trop à l’équipe de France.