Mag du Stade | CLERMONT - page 8-9

8
9
STADE TOULOUSAIN
VS CLERMONT AUVERGNE
STADE TOULOUSAIN
VS CLERMONT AUVERGNE
Il est de notoriété publique que
Clermont
, contrairement aux
apparences, ne rime pas avec révolution. Dans son histoire
moderne, peu de bouleversements sont venus rythmer les
intersaisons du côté de l’
Auvergne
. Année après année, l’effectif
était modifié à doses homéopathiques alors que le staff ne
dérogeait pas à la règle : la stabilité était de mise.
Les changements opérés en juin dernier ont donc tranché avec
les habitudes. Une page s’est tournée chez les
Jaune et Bleu
,
avec les départs de huit joueurs et de l’emblématique
Vern
Cotter
, en charge de la partie technique depuis 2006. Si tout cela
était programmé, cela a coïncidé avec une saison mi-figue mi-
raisin par rapport au statut du club : éliminée en barrage du
Top
14
, l’
ASM
se trouvait exclue du dernier carré pour la première
fois depuis huit ans.
La
Coupe d’Europe
, elle, refusait encore et toujours de sourire,
avec une terrible sortie de route face aux
Saracens
(6-46), en
demi-finale…
Clermont,
transition
en cours
« La culture du club perdure mais plusieurs changements
sont intervenus, qui doivent nous permettre de retrouver de la
fraîcheur »
, explique le manager
Jean-Marc Lhermet
.
« Il faut
énormément de patience pour voir une équipe se construire.
Mais nous savons aussi que nous évoluons dans un milieu de
plus en plus impatient »
.
Il était évidemment illusoire, compte tenu des modifications
précédemment évoquées, d’imaginer cette équipe new look
évoluer à plein régime dès l’entame du championnat. Dès lors, il
faut reconnaître que le parcours des
Jaunards
, depuis la reprise,
est assez alambiqué : à une victoire hautement symbolique et
parfaitement maîtrisée à
Brive
(21-6) est venu succéder un faux
pas à domicile devant
Montpellier
.
Une sortie de route loin d’être anecdotique pour une
équipe qui a longtemps été imbattable sur ses terres,
accumulant un total vertigineux de 77 matchs consécutifs
sans défaite ! Une série terminée en mai dernier, lors
du barrage face à
Castres
.
Et celle entamée en début
d’exercice, avec un succès (pénible) sur
Grenoble
(30-26), aura donc duré… une seule rencontre. De
quoi instiller le doute dans les rangs asémistes, même
si
Franck Azéma
,
l’entraîneur en chef, répugne
logiquement à actionner le signal d’alarme et précise que
« ce match contre le MHR sera riche d’enseignements.
Il va nous faire grandir, je l’espère. Mais on n’avait pas
gagné le championnat à Brive, on ne l’a pas perdu contre
Montpellier ».
Quoi qu’il en soit, il est encore trop tôt pour tirer un bilan et
savoir si les ambitions clermontoises devront être revues
à la baisse dans les semaines ou les mois à venir. Et
d’ailleurs, quelles sont ces ambitions, à l’aube d’entamer
une nouvelle ère ?
« Au niveau du club, on ne se fixe pas d’objectifs, mais
il y a forcément des attentes. Celles-ci seront de se
qualifier pour les phases finales des deux compétitions.
On connaît la difficulté de la tâche, mais on connaît les
attentes qui entourent légitimement un club comme
Clermont »
, admet
Jean-Marc Lhermet
.
En
Auvergne
,
les pages se tournent mais les ambitions,
au-delà des discours de circonstance, demeurent.
1,2-3,4-5,6-7 10-11,12-13,14-15,16-17,18-19,20-21,22-23,24
Powered by FlippingBook