Mag | Grenoble - page 12-13

12
13
STADE TOULOUSAIN
vs
grenoble
STADE TOULOUSAIN
vs
grenoble
DANS LERÉTRO
Sixième avant la dernière journée du précédent championnat,
le
Stade
connaissait les données du problème avant le coup
d’envoi : il fallait s’imposer pour assurer la qualification, et tenter
de prendre le bonus offensif pour rêver à un barrage à domicile
une semaine plus tard.
Peut-être paralysés par l’enjeu mais aussi handicapés par
les sorties prématurées sur blessures de
Johnston
,
Clerc
et
Médard
, les
Toulousains
peinaient à emballer la rencontre,
malgré l’essai de
Gear
, étincelant lors des dernières échéances
de 2013-2014.
Mais si le score de 7 à 3 acquis à la pause n’était pas synonyme
de sécurité absolue, tout changeait à la reprise. Toujours sous
la houlette d’un
Gear
phénoménal, qui marquait un essai
d’anthologie et se montrait décisif sur celui de
Vermaak
, les
Rouge et Noir
se détachaient et assuraient leur bonus, face à
un adversaire qui n’avait rien à jouer et paraissait démobilisé.
Les résultats de la journée, contre toute attente, permettaient
aux joueurs de
Guy Novès
de recevoir à l’occasion des
barrages. Une bonne nouvelle, douchée quelques jours plus
tard par le
Racing Metro
, victorieux sur cette même pelouse...
« Il y a eu de notre part un peu de pauvreté dans certains
domaines. C’est le cas par exemple du jeu au sol. Mais ce qui
est positif et mérite d’être souligné, c’est que les joueurs ont
réagi, n’ont pas eu peur de passer au travers, et ont su prendre
quelques risques sur les extérieurs. Certains d’entre eux ont fait
une très belle performance et ont emmené les autres dans leur
sillage. C’est grâce à cela que l’équipe est parvenue à prendre
ce bonus tant espéré »,
déclarait un
Jean-Baptiste Elissalde
soulagé à l’issue de la rencontre.
A Toulouse (Ernest Wallon) - Stade Toulousain bat Grenoble
38 à 8 (mi-temps : 7-3 ).
Temps agréable ; belle pelouse ; 18.600 spectateurs environ.
Arbitrage de M. Berdos (Armagnac-Bigorre).
Pour le Stade Toulousain :
6 essais de Gear (12, 60, 80), Vermaak
(48, 69), Picamoles (57) ; 3 transformations de Doussain (12, 57,
80).
Pour Grenoble :
1 essai de Lescadieu (76) ; 1 pénalité de Stewart
(36).
Stade Toulousain :
Médard (puis Fickou, 19) ; Clerc (puis
Vermaak, 25), Fritz, Poitrenaud, Gear ; (o) McAlister, (m) Doussain ;
Dusautoir (cap, puis Qera, 58), Picamoles, Nyanga (puis Camara,
50) ; Tekori, Millo (puis Maestri, 41) ; Johnston (puis Montès, 12),
Bregvadze (puis Tolofua, 55), Ferreira (puis Baille, 55).
Carton jaune :
Maestri (66).
Grenoble :
Gengenbacher ; Nicolas, Jaouher, Hunt (puis
Messina, 61), Kilioni (puis Coetzee, 61) ; (o) Stewart, (m)
Hart (puis Saseras, 22) ; Kimlin (puis Best, 20), Alexandre,
Chaplain (puis Roodt, 58) ; Farley, Hand ; Edwards (puis Goze,
61), Bouchet (puis Dardet, 61), Buckle (puis Lescadieu, 67).
Carton jaune :
Alexandre (44).
2013-2014
La feuille de match
TOULOUSAIN
TV
TOULOUSAIN
PHOTOS
TOULOUSAIN
APPLIS
STADE TOULOUSAIN
vs
GRENOBLE
2013/2014
Voir la vidéo
38
8
IL RESTE DES PLACES
BILLETTERIE
Accès direct à la
Le rugby c'est sur Sud Radio
Du lundi au vendredi
17h
à
19h
Rugby
&
compagnie
Toute l'actualité du rugby