Mag | Grenoble - page 16-17

16
17
STADE TOULOUSAIN
vs
grenoble
STADE TOULOUSAIN
vs
grenoble
Toulon
CLERMONT
LYON
Montpellier
Stade Français
BRIVE
CASTRES
Racing Metro
LA ROCHELLE
Bayonne
C’est le choc au sommet de cette douzième journée, qui
oppose le leader du classement à son dauphin. Avec un effectif
considérablement amoindri,
Toulon
s’est incliné à
Castres
lors de la dernière journée. Retrouver
Mayol
est évidemment
un atout, d’autant plus que depuis la défaite surprise concédée
devant le
Stade Français
, le
RCT
n’a pas fait de détails sur
ses terres, avec deux succès bonifiés et 101 points marqués
au total.
Clermont
reste sur une éclatante victoire (51-9) face à
Paris
.
C’était en
Auvergne
, mais même à l’extérieur, l’
ASM
présente
pour le moment un bilan positif, avec trois victoires pour deux
revers. Voilà qui tranche radicalement avec les habitudes
des dernières années, même si le dernier voyage en date, à
Bayonne
, n’avait pas vraiment souri aux
Jaunards
(défaite
13-21).
La trêve de novembre est intervenue alors que le
LOU
restait
sur deux défaites d’affilée, dont une, forcément problématique,
à domicile contre le
Stade Toulousain
. Avec quatre succès en
onze journées, le promu est pour le moment lanterne rouge,
même si cette position reste à nuancer, dans la mesure où le
retard sur le dixième n’est que de trois points. Reste qu’une
deuxième contre-performance au
Matmut Stadium
est à éviter
à tout prix…
Toutes compétitions confondues,
Montpellier
reste sur
cinq défaites consécutives. Alors que tout allait bien au mois
d’octobre, le club se retrouve désormais huitième en
Top 14
et quasiment éliminé de la
Coupe d’Europe
. L’interruption
du championnat est sans doute tombée à point nommé pour
des
Héraultais
qui ne cachaient pas leur désarroi au soir
de la défaite survenue à domicile devant
Brive
… Depuis le
début du championnat, le
MHR
s’est déjà imposé deux fois en
déplacement, à
Clermont
et
Bayonne
.
Etrillé lors de la 11
ème
journée sur la pelouse de
Clermont,
le
Stade
Français
n’en reste pas moins sur le podium du championnat.
L’équipe de la capitale est la dernière, avec
Grenoble
, à ne pas
avoir perdu sur ses terres, et on sait que préserver cette invincibilité
est l’un des objectifs majeurs du groupe. La saison passée, face
à
Brive
, les
Parisiens
avaient souffert pour finalement s’imposer
25 à 18.
L’un des exploits de cette première partie de
Top 14
a été signé
par le
CAB
, qui a déjoué tous les pronostics en s’imposant
presque facilement à
Montpellier
pour le compte de la précédente
journée. Cet inattendu succès, qui est pour le moment le seul
de l’équipe en déplacement, a constitué une sacrée bouffée
d’oxygène, car avec seulement quatre points d’avance sur le
dernier, les
Corréziens
regardent plutôt derrière eux que devant.
La victoire de prestige obtenue contre
Toulon
il y a trois semaines
a évidemment constitué un énorme soulagement dans les rangs
du vice-champion de
France
. Mais le
CO
, toujours en position
de relégable, est pourtant loin d’être tiré d’affaire. Un deuxième
succès de rang est donc indispensable, mais pour le moment, les
Castrais
n’ont pas été capables d’enchaîner de la sorte depuis le
coup d’envoi de la saison.
Après la tonitruante défaite concédée sur ses terres face à
Oyonnax
, le
Racing
a préservé l’essentiel en s’imposant face
à
Bayonne
, 27 à 10. Une victoire méritée, mais qui n’a peut-
être pas levé tous les doutes chez les
Franciliens
. Ces derniers
vont maintenant tenter de récupérer les points perdus en allant
chercher des résultats à l’extérieur, mais jusqu’ici, ils se sont
montrés particulièrement friables loin de chez eux, avec une
seule victoire en cinq matchs.
Avec le parcours catastrophique qui est le sien à l’extérieur (six
défaites et pas même un petit bonus défensif à se mettre sous
la dent),
La Rochelle
n’a pas d’autre choix que de rester maître
à domicile. Or, les
Atlantiques
ont déjà trébuché une fois à la
maison (devant l’
UBB
, 26-29), ce qui suffit à les mettre sous
pression. Un nouveau faux pas, qui plus est contre un concurrent
direct pour le maintien, est quasiment interdit, car la marge de
sécurité sur la zone rouge est inexistante (le club compte le
même nombre de points que
Castres
, premier relégable).
Bayonne
est à la peine en déplacement, où, jusqu’alors, il n’a
connu que la défaite. Mais à
Jean Dauger
, l’
Aviron
n’est pas non
plus à la fête, avec déjà deux revers. Si le club est actuellement
dixième, cela est relativement trompeur, dans la mesure où il
compte un match de plus à domicile que les équipes qui luttent
elles aussi pour leur survie en
Top 14
. Autant dire que si tous les
matchs comptent, celui de ce week-end revêt malgré tout une
importance très particulière.
Les enjeux de la 12
ème
Journée
OYONNAX
Bordeaux-Bègles
Un temps en difficulté au classement,
Oyonnax
a frappé deux
grands coups avant la trêve. D’abord en s’imposant sur le
terrain du
Racing
, puis en empochant le bonus offensif devant
La Rochelle
, un concurrent direct pour le maintien. Mais avec
seulement deux points d’avance sur la zone de relégation,
l’
USO
ne peut pas se permettre de s’endormir sur ses maigres
lauriers, d’autant plus qu’elle s’est déjà inclinée à deux reprises
sur ses terres cette saison.
Bordeaux-Bègles
a bien malgré lui mis un terme à son
invincibilité à domicile en s’inclinant à
Chaban Delmas
face
au
Stade Toulousain
lors de la précédente journée. Cela
n’empêche pas les
Girondins
de rester parmi les six premiers
du classement, même si la marge de manœuvre est désormais
réduite. Pour repartir de l’avant et même, à plus long terme,
tenter d’accrocher les phases finales, l’
UBB
devra quoi qu’il
arrive améliorer ses statistiques à l’extérieur, où elle ne compte
jusqu’ici qu’un seul succès, pour quatre défaites.
1,2-3,4-5,6-7,8-9,10-11,12-13,14-15 18-19,20-21,22-23,24
Powered by FlippingBook