Mag | Montpellier - page 2-3

2
3
STADE TOULOUSAIN
vs
Montpellier
STADE TOULOUSAIN
vs
Montpellier
PUB CAILLEAU
w w w . g r o u p e - c a i l l e a u . c o m
être le meilleur
sur un terrain
est un devoir.
Luke McAlister
31 sélections chez les All Blacks
Demi-d’ouverture du Stade Toulousain
Créditphoto :Ofasolutions /Création :
P r o M o T i o n i M M o B i L i è r e | P r o S P e c T i o n f o n c i è r e
l’entretienstadiste
Qu’en est-il des absences avant la réception de Montpellier,
samedi à Ernest Wallon ?
Si l’on excepte les deux éléments (N.D.L.R : Millo-Chluski
et Galan) que nous avons perdus le week-end dernier, les
convalescences des uns et des autres suivent leur cours. Pour
tous les joueurs déjà absents contre Oyonnax, il est fort probable
qu’une décision n’intervienne qu’en fin de semaine. Quant à
Toby Flood, il va mieux, et nous espérons qu’il soit disponible
pour Montpellier. Mais pour lui comme pour les autres, rien n’est
acquis.
Vous avez pu travailler sur la vidéo du match contre Oyonnax,
qu’en est-il ressorti ?
Je ne vais pas vous surprendre en affirmant que nous n’avons pas
très bien joué. Dans ces conditions, on ne peut pas se plaindre
de ce que nous avons récolté, en l’occurrence une défaite. Ce
résultat est dans l’ensemble mérité. Les options de jeu n’ont pas
toujours été les bonnes en fonction des situations que nous avons
rencontrées au fur et à mesure de la rencontre. Nous n’avons pas
su nous adapter.
Au-delà du fait de jouer au pied ou à la main, nous allons donc
travailler cette semaine sur le positionnement du joueur en
fonction des situations de jeu, des ballons qui sortent rapidement
ou pas… Le but est évidemment de rectifier le tir pour rendre une
meilleure copie samedi.
Luke McAlister semble être moins à l’aise que lors de ses
deux premières saisons au Stade Toulousain. Que pensez-
vous de ses performances cette année ?
Je ne vais pas m’appesantir sur Luke McAlister. Si le résultat d’un
match dépendait uniquement d’un seul joueur, cela se saurait.
Qu’il s’agisse de lui ou d’un autre n’y change rien. Contre Oyonnax,
nous avons perdu des ballons en mêlée, en touche, mais aussi
dans le jeu avec beaucoup d’en-avants. Or, il ne me semble pas
que Luke soit responsable de chacune de ces approximations…
Il y a beaucoup de choses à dire et à revoir après la copie rendue
la semaine passée, et je pense que ce serait une idiotie de mettre
une pression inutile sur Luke McAlister. Il a parfois joué au centre
ces derniers temps, il revient de blessure. Il doit, comme tous
les joueurs, jouer deux ou trois matchs avant de retrouver des
repères cohérents. Même les plus grands ont besoin de temps
pour retrouver du rythme et une certaine sérénité dans leur jeu.
Pour la fin de saison, nous aurons besoin de tout le monde à son
meilleur niveau. Mais encore une fois, toute l’équipe ne tient pas
à un seul joueur.
Y aurait-il un manque de confiance actuellement dans
le groupe ?
Quand on gagne trop souvent, il peut y avoir un effet pervers.
C’est le cas quand la confiance tue la vigilance. Quand
on perd trop souvent, en effet, l’inverse peut se produire
et on peut perdre confiance. Mais si je compte bien, nous
n’avons tout de même pas perdu tous nos derniers matchs.
Nous venons de perdre un match à l’extérieur de six points,
et à un point près nous avions le bonus défensif, chez une
équipe qui n’avait perdu qu’une seule fois chez elle cette
saison. Je crois que cela tient à peu de choses, même si,
encore une fois, il y a beaucoup de choses à dire dans le
contenu.
La prochaine échéance contre Montpellier aura une
grande importance pour le sprint final, comment
l’abordez-vous ?
Nous avons un petit peu plus de pression par rapport au
week-end passé. Une victoire à Oyonnax, indéniablement,
nous aurait apporté un petit matelas de sécurité
supplémentaire. Mais à chaque fois que nous perdons,
c’est un joker qui s’envole. Il est évident que le match
contre Montpellier est devenu plus important depuis que
nous avons perdu lors de la dernière journée.
Il s’agit du dernier doublon de la saison, et c’était déjà le
cas la saison dernière pour la réception de Montpellier,
qui s’était imposé à Ernest Wallon. Quel est le mot
d’ordre pour préparer ce match ?
Il est très simple : travailler comme nous le faisons chaque
semaine. Il n’y a pas de mot d’ordre différent. Nous
avons essayé de donner le meilleur à Oyonnax, nous
avons échoué. Il faut faire en sorte de faire mieux contre
Montpellier, en ne répétant pas les mêmes erreurs. Tout
simplement.
Cette équipe du MHR pose quelques problèmes
au Stade Toulousain et reste sur deux victoires
consécutives face à vous…
Nous avons gagné un match de Coupe d’Europe ici, au mois
d’octobre, puis nous avons effectivement perdu deux fois
consécutivement à l’extérieur : de très peu en championnat
(N.D.L.R : 20-23), et d’un seul point en Coupe d’Europe.
Ce n’est pas si mal que ça. Maintenant, à nous de tout faire
pour égaliser lors de la quatrième manche…
« Pas de mot d’ordre
différent »
Guy
Novès :
1 4-5,6-7,8-9,10-11,12-13,14-15,16-17,18-19,20-21,22-23,...26
Powered by FlippingBook