Mag | Montpellier - page 6-7

6
7
STADE TOULOUSAIN
vs
Montpellier
STADE TOULOUSAIN
vs
Montpellier
Le Stade lance
son sprint
Sept journées. Il reste sept matchs au
Stade Toulousain
, et
aux autres équipes, pour sceller la première partie de leur destin
dans ce
Top 14
. Un rapide coup d’œil au classement suffit
pour déceler un phénomène rarissime depuis l’avènement du
rugby professionnel : qu’il s’agisse de la qualification directe
pour les demi-finales, de la qualification pour les barrages
ou de la lutte pour ne pas descendre, le championnat est en
mode suspense à tous les étages.
A l’exception de
Toulon
et de
Clermont
(mais qui restent
malgré tout sous la menace directe du
Stade Français
), les
certitudes sont donc rares. On ne s’en plaindra pas, alors
que la compétition a par le passé souvent été décriée pour
être courue d’avance, du moins en ce qui concerne la phase
qualificative.
Comme les autres, donc, le
Stade
est en ballottage. Aujourd’hui
sixième, mais à égalité de points avec
Bordeaux-Bègles
(7
ème
)
et
Oyonnax
(5
ème
), le destin du club peut basculer du bon ou
du mauvais côté. Mais, et il s’agit là d’une donnée essentielle,
les joueurs de la ville rose ont leur destin en mains… Et un
calendrier plutôt favorable, avec quatre matchs à disputer à
Ernest Wallon
, pour seulement trois déplacements.
Une perspective alléchante, donc, même si, dans ce
Top 14
l’on n’est plus sûr de rien, il convient, et c’est un euphémisme,
de rester prudent. De toute façon, avec deux défaites sur ses
terres depuis le coup d’envoi de la saison (à laquelle il faut
ajouter celle concédée en
Coupe d’Europe
contre
Bath
), il ne
serait guère raisonnable de fanfaronner. Mais cette statistique
inhabituelle ne doit pas non plus conduire le groupe à envisager
la suite avec crainte ou pessimisme, comme le souligne
Toby
Flood
:
« On peut appréhender cela de deux manières. Nous
pouvons dire que nous avons perdu deux fois à domicile et
que ce n’est pas idéal parce que l’année dernière, le Stade
ne s’était incliné qu’une seule fois à la maison en Top 14.
Mais cette saison, nous nous sommes imposés plus souvent
à l’extérieur. Nous avons gagné à Lyon, à Bordeaux-Bègles
et à Castres, autant d’échéances qui n’avaient pas débouché
sur des succès un an plus tôt.
Au bout du compte, le bilan n’est peut-être pas si mauvais,
même si nous savons très bien que les matchs à domicile
impliquent un niveau d’exigences plus élevé. Mais la pression
ne doit pas être négative. Nous devons arriver au stade en
nous disant que nous devons gagner, parce que c’est la raison
pour laquelle nous entrons sur le terrain ».
Le programme de la journée, sur le papier en tout cas, pourrait
permettre aux
Toulousains
de se détacher au classement, ne
serait-ce que provisoirement. Toutes les équipes concernées
par la lutte pour les places qualificatives sont en déplacement
lors de cette 20
ème
journée. L’occasion est belle de lancer
idéalement la dernière ligne droite de la saison, face à un
adversaire qui, jusqu’ici, ne représente pas réellement un bon
souvenir cette saison.
Car
Stade
-
Montpellier
est déjà l’un des classiques de ce
cru 2014-2015. Tout avait d’ailleurs bien débuté, avec une
première victoire européenne à
Ernest Wallon
(30-23) au mois
d’octobre. C’est la suite qui s’est révélée plus ardue, avec deux
revers de rang, tous concédés à l’
Altrad Stadium
: d’abord en
championnat, d’une courte tête (20-23), puis en
ERCC
, pour ce
qui reste sans doute la défaite la plus marquante de la saison,
synonyme d’élimination à l’échelle continentale (26-27).
Mais nul besoin de parler de revanche avant cette quatrième
manche. Les hommes de
Guy Novès
sont désormais
résolument tournés vers l’avenir et vers leur fin de saison.
Une fin de saison qui promet d’être haletante, et qui débute
ce samedi.
1,2-3,4-5 8-9,10-11,12-13,14-15,16-17,18-19,20-21,22-23,24-25,...26
Powered by FlippingBook