Mag | Racing Metro 92 - page 16-17

16
17
STADE TOULOUSAIN
vs
RACING METRO 92
STADE TOULOUSAIN
vs
RACING METRO 92
DANS LERÉTRO 1/2
Dans ce match au programme de la 4
ème
journée du
Top 14
,
les
Toulousains
réalisaient un début de match exempt de
tout reproche. Dès la première minute,
McAlister
passait une
pénalité lointaine, alors que quelques temps de jeu plus tard,
Fickou
exploitait un ballon a priori anodin pour filer à l’essai, au
nez et à la barbe de plusieurs adversaires.
Bien dans son match, le
Stade
dominait globalement face à un
adversaire loin de s’être déplacé en victime expiatoire. La botte
de
McAlister
prenait le meilleur sur celle de
Wisniewski,
et les
Rouge et Noir
regagnaient les vestiaires nantis d’un avantage
mérité de treize points (16-3).
A la reprise, le carton jaune reçu par
Millo
ne gênait en rien les
ardeurs toulousaines. Les hommes de
Novès
faisaient le dos
rond et, mieux encore, inscrivaient leur deuxième essai de la
soirée, signé
Nyanga
, sur un bon service de
Tolofua
. Si la suite
allait se révéler moins satisfaisante, les pensionnaires d’
Ernest
Wallon
exploitaient au mieux l’expulsion temporaire de
Ben
Arous
en fin de partie : une succession de charges dans les
cinq mètres franciliens aboutissait à la réalisation de
Tekori
,
synonyme de bonus offensif. Le contrat était plus que rempli.
« Le Racing est un beau concurrent, avec des joueurs
d’excellent niveau. L’état d’esprit du groupe est à mettre en
avant. Et au-delà de cette victoire, je voudrais aussi saluer
l’émergence de tous nos jeunes joueurs, qui montrent qu’ils ont
beaucoup de caractère. Il faut les féliciter. Mais après, à nous
de leur rappeler aussi que la route est longue et que rien n’est
gagné d’avance. Ce soir, je reste très fier d’eux et du groupe en
général »,
analysait
William Servat
à l’issue de la rencontre.
A Toulouse (Ernest Wallon) - Stade Toulousain bat Racing
Metro 30 à 6 (mi-temps : 16-3).
Temps chaud ; belle pelouse ; 16.000 spectateurs environ.Arbitrage
de M. Berdos (Armagnac-Bigorre).
Pour le Stade Toulousain :
3 essais de Fickou (8), Nyanga (54),
Tekori (75) ; 3 pénalités de McAlister (1, 21, 30) ; 3 transformations
de McAlister (8, 54, 75).
Pour le Racing Metro 92 :
2 pénalités de Wisniewski (18, 46).
Stade Toulousain :
Huget ; Médard, Fritz, Fickou, Gear ; (o)
McAlister, (m) Doussain (puis Bezy, 70) ; Dusautoir (cap),
Picamoles (puis Galan 61), Lamboley (puis Nyanga, 51) ; Maestri,
Millo-Chluski (puis Tekori, 56) ; Johnston (puis Aldegheri, 71),
Tolofua (puis Van der Heever), Baille (puis Montès, 67).
Carton jaune :
Millo-Chluski (46).
Racing :
Dambielle ; Vakatawa, Chavancy (cap), Dumoulin
(puis Sexton, 66), Andreu ; (o) Wisniewski, (m) Machenaud
(puis Magnaval, 60) ; Lydiate, Gerondeau (puis Le Roux,
63), Lauret (puis Ducalcon, 73) ; Van der Merwe (puis Qovu,
75), Metz ; Ducalcon (puis Brugnaut, 53), Lacombe (puis
Szarzewski, 66), Khinchagishvili (puis Ben Arous, 53).
Carton jaune :
Ben Arous (73).
2013-2014
La feuille de match
TOULOUSAIN
TV
TOULOUSAIN
PHOTOS
TOULOUSAIN
APPLIS
STADE TOULOUSAIN
vs
Racing metro 92
2013/2014
Voir la vidéo
30
6
Le rugby c'est sur Sud Radio
Du lundi au vendredi
17h
à
19h
Rugby
&
compagnie
Toute l'actualité du rugby