• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Vendredi 26 septembre

BAYONNE / STADE TOULOUSAIN

à 20h45

Musée du Stade Toulousain 1907-1917

Cinq ans après sa création (1907), le Stade Toulousain obtenait son premier titre de champion de France (1912). En1913, les Rouge et Noir s'inclinaient face à Bordeaux en match éliminatoire, lors d'une rencontre marquée par l'extrême agressivité des Bordelais. D'ailleurs, le capitaine stadiste Mouniq et ses hommes quittèrent le terrain pour protester contre la passivité de l'arbitre et les brutalités bordelaises. La saison suivante, les stadistes se faisaient battre par Perpignan, futur champion de France, alors que s'amoncelaient les sombres nuages du premier conflit mondial.

 

Pendant la guerre, le rugby n'occupe plus le devant de la scène. A partir de 1916 et jusqu'en 1919, le championnat de France est remplacé par la Coupe de l'Espérance que le Stade Toulousain s'empresse de remporter en 1916, battant en finale le Stade français (8-0). En 1917, le Stade Toulousain accède une nouvelle fois en finale de la Coupe, mais ne réalisera pas le doublé, battu par le Stade nantais (8-3).

 

Il y avait aussi à cette époque quelques compétitions officielles entre jeunes joueurs.
C'est ainsi qu'en 1917, les juniors du Stade battirent, en finale de la Coupe de l'Avenir des jeunes, Bourg-en-Bresse. Dans les rangs toulousains, on trouvait nombre de joueurs qui n'allaient pas tarder à s'illustrer en équipe première tels Chilo, Maury, Serres. Des joueurs qui allaient devenir champions de France quelques années plus tard.

 

Quand vint l'armistice, que les armes se turent et qu'on fit l'appel des morts, on constata que le monde du rugby avait été cruellement touché.
Dès la bataille de la Marne, Alfred Mayssonnié, international stadiste, adjudant au 259E régiment d'infanterie, tomba devant Souilly. C'est son coéquipier et ami Pierre Mouniq, médecin auxiliaire qui ensevelit le corps de celui qui est devenu une figure mythique du Stade.

Retour en haut de page

Les origines du rugby à Toulouse sont difficiles à cerner. Selon le docteur Paul Voivenel, chroniqueur, dirigeant et historien, le premier match aurait été joué en 1893. Toujours d'après lui, les premiers joueurs viendraient du lycée de Toulouse .

L'année 1896 fut décisive pour le rugby toulousain. Pour la première fois, la presse rend compte d'une rencontre de ce nouveau sport opposant l'Union Athlétique du Lycée de Toulouse au Stade Bordelais. La presse souligne le fait que ce « spectacle nouveau » a attiré une foule de « curieux » à la Prairie des Filtres. Si le rugby est parvenu à Toulouse par le biais des lycéens, ce sont les étudiants qui vont assurer son implantation durable.

L'équipe dominante pour la période 1897-1903 est sans conteste le S.O.E.T (Stade Olympien des Etudiants de Toulouse), composée de joueurs de la faculté de Médecine, de Sciences et de Droit, des Beaux-Arts, de l'Ecole Normale et de l'Ecole Vétérinaire.
En 1900 ou 1901, les vétérinaires quittent le S.O.E.T. pour former leur propre équipe, l'U.S.E.V. (Union Sportive de l'Ecole Vétéri¬naire). Avec cette scission, Toulouse est représenté par trois clubs puisqu'à ces deux clubs universitaires, il faut ajouter le S.A.T. (Sport Athlétique Toulousain).

Après quelques années d'existence autonome, les vétérinaires rejoignent le S.A.T. En 1907, le S.O.E.T. rejoint les deux autres clubs pour former le S.O.E.V.S.T., sigle tellement indigeste que tout le monde s'accorde pour appeler cette nouvelle équipe le Stade Toulousain. Le club quitte alors la prairie des Filtres pour s'installer aux Ponts Jumeaux.

Une association, les « Amis du Stade », regroupant des notables toulousains, achètent, en 1907, un terrain aux Ponts jumeaux. Ce terrain, vaste de sept hectares a été acheté à une certaine madame Salse. C'est un professeur de droit civil, monsieur Ernest Wallon, et un médecin, monsieur Charles Audry, qui sont à l'origine de ce projet.
Ernest Wallon, qui fut le premier président du Stade Toulousain, a donné son nom au Stade des Ponts-jumeaux.

Cinq ans après sa naissance (1912), le Stade remportait son premier titre.

Retour en haut de page

De sa naissance en 1907 jusqu'en 1927, le Stade Toulousain va marquer le rugby français comme peu d'équipes l'ont fait. A noter pour l'anecdote que l'on ne trouve trace ni à la Préfecture ni sur le journal officiel de la naissance du club. Les statuts ne furent adressés à la Préfecture que par lettre datée du 10 mai 1912, et les services administratifs n'enregistrèrent cette déclaration qu'en 1913. c'est ainsi que le Stade Toulousain allait s' affirmer dans le rugby français sans avoir d'existence légale.

Dès 1908, le Stade Toulousain accroche à son tableau de chasse la formation du Comité de Leicester (23-12) et la sélection de Paris (21-18). Pendant deux saisons consécutives (1909-1910 et 1910-1911), Toulouse est éliminé par le Stadoceste Tarbais en finale du championnat des Pyrénées, dans une compétition très âpre. La finale pyrénéenne dit 16 janvier 1910 est un grand événement régional qui bénéficie de la réalisation du premier reportage filmé.

En tant que président du Comité des Pyrénées, Paul Voivenel doit, en 1912, interdire le terrain de Tarbes pour calmer les passions des supporters, ce qui motive la venue à Toulouse, pour protester, du Conseil municipal de Tarbes, maire en tête.
Finalement, après match aller-retour, le Stade Toulousain se qualifie pour le championnat de France. En demi-finale, les Toulousains battent le Stade Bordelais et affrontent en finale le Racing Club de France, le 31 mars 1912.

La victoire est obtenue à l'arraché (8-6), devant 15.000 personnes présentes aux Ponts jumeaux. Victoire obtenue grâce à deux essais d'Alfred Mayssounié et Pierre Jauréguy, et un match rayonnant de Philippe Struxiano. Les équipes réserves (2 et 3) remportent également le championnat de France dans leurs catégories.

Les festivités pour honorer les joueurs se multiplient, avec en particulier la réception des joueurs par la municipalité, sans oublier la sacralisation de l'équipe avec la naissance, à partir du mois de janvier, du thème de la Vierge Rouge, symbole de l'équipe toulousaine invaincue. Évoquée constamment depuis, cette saison triomphale a joué pour beaucoup dans la fascination exercée par le Stade Toulousain auprès de tous les autres sportifs.

Retour en haut de page

L'équipe Une

Championnat

1 Finale gagnée:

Le 31 mars 1912
Au Toulouse (Ernest Wallon)
Stade Toulousain bat Racing Club de France 8 à 6

Pour le Stade Toulousain: 2 essais de Mayssonié et Jauréguy; 1 transformation de Dutour
Stade Toulousain: Dutour; P. Jauréguy, Moura, Moulines, Bérard, Latreille de Fozières; (o) Mayssonié, (m) Struxiano; Capmau, Falq, Servat; Mouniq (cap), Mariette; Bergé, Pascarel, Tavernier.

1 Finale perdue:

Le 4 avril 1909
Au Toulouse (Ernest Wallon)
Stade Bordelais Université Club bat Stade Toulousain 17 à 0

Stade Toulousain: Severat; Bouey, Laguionie, Fabregat (cap), Pujol; (o) Moulines, (m) Dutour; Perrens, Ramondou, Serisé; Léry, Avéjan; Tallavignes, Fouchou, Mouniq.

L'équipe Deux

Championnat

3 Finales gagnées:

En 1909
A Bordeaux
Stade Toulousain bat SBUC 17 à 9

Stade Toulousain: Duthu; C. Delmas, Poitevin, Brutus, R. Delmas; (o) M. Delmas, (m) Mayssonié; Maillet, Verdier, Castay; Linard, Xavier; Bugeaud, Bazy, Laporte.

En 1911
Stade Toulousain bat Rochefort 31 à 0

Stade Toulousain: Duthu; Amilhat, Depanède, Pujol, P. Jauréguy; (o) Picard, (m) Dutour; Capmau, Rey, Verdier; Mariette, Laporte; Bergé, Darrasse, Rous.

En 1912
A Bordeaux
Stade Toulousain bat SBUC 3 à 0

Stade Toulousain: Barrère; Maurel, Lescouzère, Duthu, Fauré; (o) Laura, (m) Daubèze; Verdier, Ramondou, Schall; Léry, Talenton; Vieusse, Nuville, Laporte.

L'équipe Trois

Championnat

6 Finales gagnées:

En 1908
A Bordeaux
Stade Toulousain bat SBUC 16 à 3

Stade Toulousain: Dugès; Granval, Poitevin, Chazeau, Laguionie; (o) Delmas, (m) Chauvezin; Sorano, Tallavignes, Dumas; Xavier, Maillet; Hébert, Danis, Bénéchie.

En 1909
A Toulouse (Ernest Wallon)
Stade Toulousain bat SBUC 19 à 7

Stade Toulousain: Fabre; Chazeau, Troy, Balansa, Courtaud; (o) Picart, (m) Cathala; Capmau, Sorano (cap), Rey; Saux, Schall; Hébert, Barboue, Bénéchie.

En 1911
Stade Toulousain bat SBUC 6 à 0

Stade Toulousain: Dugès; Massié, Bouteillé, Granval, De Fozières; (o) Delmas, (m) C. Bioussa; Falcq, Tavernier, Léry; Mialhe, Servat; Marquès, Nasille, Fayet.

En 1912 A Toulouse (Ernest Wallon)
Stade Toulousain bat SBUC 6 à 0

Stade Toulousain: Balansa; Grandval, Fabre, Séverat, Bouteillé; (o) M. Delmas, (m) Vernas; Viraut, De Lacvinier, Bontemps; Beauché, Fouriscot; Marquès, Haon, Fayet.

En 1913
Stade Toulousain bat SCUF 10 à 3

Stade Toulousain: Bouteillé; Fleury, Séverat, Barras, Dubedat; (o) Gausserand, (m) Mayssonié; Cachat, De Lacvinier, Beauché; Filhol, Fouriscot; Montagnon, Haon, Morère.

En 1914
Stade Toulousain bat SBUC 9 à 0

Stade Toulousain: Dugès; Fos, Fleury, Combagne, Boué; (o) P. Bayard, (m) Barras; Raynal, Séverat (cap), Decap; Farencq, Laporte; Charles, Mauriès, Sevin.

L'équipe Quatre

Championnat

4 Finales gagnées:

En 1908
Stade Toulousain bat Périgueux 11 à 5

Stade Toulousain: Roujas; Pelecker, Séverat Cahous, Malespierre; (o) Desjean, (m) Mayssonié; Babiel, Soubiran, Delattre; Sohal, Voisin; Haon, Routy, Ceshon.

En 1910
Stade Toulousain bat Stade français par forfait

Stade Toulousain: Pujolle; Cachat, De Montgaillard, Delattre, Roumengou; (o) Latapie, (m) Struxiano; Eychenne, Soubiron (cap), Dabiel; Cassagnère, Trémoulet; Dirat, Cesbron, Dutray.

En 1911
Stade Toulousain bat Cognac 24 à 3

Stade Toulousain: Séverat; Malespierre, Eychenne, Bergès, De Montgaillard; (o) Poumarède, (m) Mayssonié; Delattre, Soubiron (cap), Babiel; Schall, Voisin; Legal, Haon, Massé.

En 1914
Stade Toulousain bat Stade français 14 à 5

Stade Toulousain: Bonhomme; Vivant, Jaume, Tabarly; (o) Lacq, (m) Trouette; Dufraisse, Soubiron (cap), Lacroix; Grabit, Semon; J. Bayard, Larrieu, Perrier.

Retour en haut de page

1908

1908Debouts: Fauchou, O. Léry, Avéjean, Laporte, Huggins, Perrens, Cuillé.
Assis: Serisey, Pujol, Ramondou, Fabregeat, Mayssonnié, Robert, Bouey.
Assis au sol: Moulines, Séverat

1909

1909

1912

1912Debouts: Servat, Falq, Tavernier, Mariette, Capmau, Pascarel, Bergé.
Assis: P. Jauréguy, Moura, Mouniq, Moulines, De Fozières.
Assis au sol: C. Bioussa, Dutour, Mayssonnié.

1913

1913

1909

1914

1909

1916

Retour en haut de page

decennie decennie

1912: Quelques semaines avant la finale face au Racing club de France, diverses caricatures représentant Paul Mouniq paraissent dans les revues spécialisées.

 

En haut: Finale du championnat de France 1909. Le SBUC bat le Stade Toulousain 17 à 0
En bas: Finale du championnat de France 1912. Le Stade Toulousain bat le Racing Club de France 8 à 6

decennie decennie

 

decennie decennie

A gauche: Contre Bayonne en championnat, le Toulousain De Fozières marque un essai
A droite: 1912, face à Tarbes en championnat

decennie decennie Philippe Suxtriano

 

decennie 

L'équipe 2 du Stade Toulousain, qui sera sacrée championne de France à trois reprises durant la décennie

 

decennie decennie decennie

1908, 1909, 1911, 1912, 1913 et 1914: les six glorieuses de l'équipe 3, championne de France à autant de reprises.

decennie decennie decennie

L'équipe 4 du Stade Toulousain devient championne de France en 1908, 1910, 1911 et 1914.

Une carte de dirigeant de la saison 1913-1914 

Une carte de dirigeant de la saison 1913-1914


Collection REMPLON

 
En un lieu indéterminé le Stade Toulousain pose devant la cabane qui sert de vestiaires.

De gauche à droite : X…, Galau, François Bordes, Maury (au 2nd plan), X…, X…, X …, X…, Struxiano, Chilo, Serres, Larrieu, A. Jauréguy, Prevost ( ?), X…, Lubin-Lebrère.

 
Dessin intitulé « Balle au centre »

François Borde, le prince des ¾ centres dans les années 1920. Auteur inconnu

Retour en haut de page

Avant 1907    Avant 1907
La Préhistoire du rugby toulousain
Avant 1907    Avant 1907    Avant 1907
Les premiers matchs
Avant 1907    Avant 1907

Avant 1907    Avant 1907

Les différentes équipes du SOET, qui, en fusionnant avec d'autres associations étudiantes, allaient former en 1907 la première équipe du Stade Toulousain.

Retour en haut de page

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15