• ERCC
  • Peugeot
  • Orange
  • LNR
Samedi 25 octobre

BATH RUGBY / STADE TOULOUSAIN

à 16h15

Musée du Stade Toulousain 1927-1937

1927 - 1928

1928Debouts: A. Bioussa, Vignolles, Bergès, Morère, Ambert, Perrus, Branca, Rolland, Bousquet.
Accroupis: Magnol, Faure, F. Borde, Raymond, Espinasse, Tillet, J-M Vignals.
Assis au sol: Guitard, Namur, Delbosc

1928 - 1929

1929 Debouts: Pépion (dirigeant), M. Calem, Raymond, Heilhes, F. Borde, Dulaurens, A. Bioussa.
Assis: Bayard (dirigeant), M. Camel, Raymond, Heilhes, F. Borde, Dulaurens, A. Bioussa, Mialhe (dirigeant).
Assis au sol: Samatan, Magnol, Pauthe.

1929 - 1930

1930 Debouts: A. Bioussa, Trézy, Esclassan, Ambert, Puech, Puig, Laurent, P. Ambert, Delbosc.
Accroupis: Raymond, Corbarieu, Bénazet, Espinasse, S. Bès, Danglade, Coldefy.

1930 - 1931

1931 Debouts: Delbosc, Vignolles, Branca, Puech, Ambert, Latrille, Laurent, E. Puig, A. Bioussa
Assis: Raymond, S. Bès, Bénazet, Magnol, L. Bès, Heilhes, Corbarieu, Danglade.

1931 - 1932

1932 Debouts: Trézy, Vignolles, Rougé, Puech, Branca, A. Ambert, Latrille, Puig, Delbosc.
Accroupis: A. Bioussa, Raymond, Sahuc, Corbarieu, Espinasse, Danglade, Biboulet.
Assis au sol: Heilhes, M. Bénazet, S. Bès

1933 - 1934

1934 Debouts: Vignolles (civil), Chevalier, Rougé, Camel, Branca, Latrille, Puig, Roques, Josserand, Bayard (dirigeant).
Accroupis: Bénazet, Lacan, Raymond, Sahuc, Cornel, Finet.

1934 - 1935

1935 Debouts: Abel (arbitre), Vassal, Puig, Andrieu, Josserand, Parvaux, A. Camel, Delqué, R. Carrère, Quaranta, Maury (dirigeant), Blanco (militaire).
Accroupis: Gauzias (dirigeant), Gaussens, Cayré, Sahuc, Saint-Lézer, Finet, Gailhaguet, Castagnon, Bonin, Espinasse.

1935 - 1936

1936 Debouts: Finet, Rougé, Lougarre, Andrieu, Quaranta, E. Fabre, Puig, Lopez, Delqué.
Accroupis: Saint-Lézer, Vassal, Castagnon, Sahuc, Gaussens, Gailhaguet, Codinat.

Retour en haut de page

1927 - 1928


Raymond, F. Borde, Corbarieu, Bergès, Serre, Griotteray, Petronnel, A. Bioussa, Latrille, Salinié, Vignolles, Magnol, Dulaurens, M. Camel, A. Camel, A. Ambert, Ballarin, Samatan, P. Ambert, Magnoac, Maleterre, Daffos.


1928 - 1929


Dulaurens, Pauthe, A. Bioussa, A. Camel, Magnol, Samatan, Vignolles, Morère, M. Camel, A. Ambert, Serres, Raymond, Corbarieu, Rollans, Heilhes, F. Borde, Griotteray, Ballarin, Peyronnel, Peyre, P. Ambert, Escure, Bascou.


1929 - 1930


Magnol, Raymond, A. Bioussa, Morère, A. Ambert, Corbarieu, Dulaurens, Vignal, Rolland, Barrère, Vignolles, F. Borde, Espinasse, Branca, Daffos, Peyre, Bergès, Fauré, Tournerie, P. Ambert, E. Puig, Tillet, Coudanne, Escure, Lacroix, Trézy, Griotteray, Perrus, Delbosc, Bru, Fabre, Serres.


1930 - 1931


A. Ambert, Raymond, Danglade, S. Bès, Laurent, Corbarieu, Puech, Bénazet, Delbosc, A. Bioussa, Vignolles, Magnol, L. Bès, E. Puig, Branca, Heilhes, P. Ambert, Latrille, Espinasse, Coudanne, Esclassan, Coldefi, Trézy, Salinié, Muratet, Manas, Sahuc, Piteu.


1931 - 1932


M. Bénazet, Sahuc, Raymond, Heilhes, Branca, A. Bioussa, Rougé, Ambert, Delbosc, S. Bès, Danglade, Latrille, Puech, Corbarieu, Vignolles, Espinasse, Trézy, E. Puig, Biboulet, Guitard, L. Bès, Piteu, Coudanne, Bacquié, Narbonne.


1932 - 1933


M. Bénazet, Rougé, Sahuc, Raymond, A. Bioussa, Puech, E. Puig, Corbarieu, Latrille, Heilhes, Lacans, Biboulet, S. Bès, Mazé, Branca, Danglade, Vignolles, Delbosc, Finet, L. Bès, Roques, Pradeu, Daffos, Espinasse, Bruno, Hilart, Malaterre, Grangé, Delette, J. Ambert, Gasset.


1933 - 1934


M. Bénazet, Finet, Sahuc, Raymond, Josserad, Lacan, Rougé, Chevalier, E. Puig, Branca, Roques, A. Camel, Cruvelier, Grangé, Sabathier, Latrille, Cornel, Siegfried, Bacquié, Danglade, Mavié, A. Bioussa, Espinasse, Vignolles, Cayre, Guy, Couillard, Tesseyre, Ramonitch, Scohy, Malaterre, Mazé, Marcel-Georges.


1934 - 1935


M. Bénazet, Finet, Sahuc, Cayre, A. Camel, Raymond, M. Bénazet, Andrieu, Branca, Castagnon, Espinasse, Josserand, Lopez, Delqué, Chevalier, Roques, Lacan, Hilart, Timbal, Parvaux, E. Puig, David, Biboulet, Quaranta, Dupuy, Latrille, Cassan, Grinde, Guittard, Codinat, Blanco, Canilhac.


1935 - 1936


Castagnon, Quaranta, Vassal, Rougé, E. Fabre, Finet, Gailhaguet, Gaussens, Lopez, Saint-Lézer, Delqué, Andrieu, Sahuc, Bonin, Carrère, E. Puig, Lougarre, Siegfried, Bourdieu, Houlès, Rouch, M. Vincent, Codinat, Grangé, Pérès, Chevalier, Satgé, Cayre, Villars, Cornel, Lavilledieu, Lacan, Esclassan, Bonnet, Espinasse, Serre, Marcel-Georges.


1936 - 1937


Lopez, Gaussens, E. Fabre, Villars, Delqué, Bourdieu, Sahuc, Quaranta, Gailhaguet, Grangé, Vassal, Andrieu, Lougarre, Carrier, A. Camel, Satgé, Marcel-Georges, Pérès, Finet, E. Puig, Saint-Lézer, Jampé, Cornel, Espinasse, V. Michel, Rougé, Gooris, Prédo, Lacan, Rouch, Carrère, Marquié, Henry.

Retour en haut de page

1927 - 1928: Championnat

Les matchs à domicile Stade Toulousain-Libourne 18-3 pop up
Stade Toulousain-Lyon 18-5 pop up
Stade Toulousain-SBUC 8-0 pop up
Stade Toulousain-Soustons 11-0 pop up
Les matchs à l'extérieur Périgueux-Stade Toulousain 0-7 pop up
Montferrand-Stade Toulousain 3-9 pop up
Béziers-Stade Toulousain 6-6 pop up
1/2 Finale Pau-Stade Toulousain 3-0 pop up

1927 - 1928: Championnat "des Pyrénées"

Stade Toulousain-Pamiers 20-3

1928 - 1929: Championnat

Les matchs à domicile Stade Toulousain-SBUC 8-6 pop up
Stade Toulousain-USAP 9-0 pop up
Stade Toulousain-Narbonne 23-5 pop up
Les matchs à l'extérieur Vienne-Stade Toulousain 0-12 pop up
Bagnères-Stade Toulousain 3-37 pop up
Toulon-Stade Toulousain 0-0 pop up
Toulon-Stade Toulousain 5-3 pop up

1928 - 1929: Championnat "des pyrénnées"

1ère Phase Stade Toulousain-Montauban 11-3 pop up
Stade Toulousain-TOEC 19-0 pop up

1929 - 1930: Championnat

Les matchs à domicileStade Toulousain-Toulon 9-0 pop up
Stade Toulousain-Stade français 0-6 pop up
Stade Toulousain-Narbonne 4-4 pop up
Les matchs à l'extérieurPérigueux-Stade Toulousain 6-6 pop up
Oyonnax-Stade Toulousain 0-16 pop up
Tarbes-Stade Toulousain 16-10 pop up
Poule finaleCastres-Stade Toulousain 0-3
Moissac-Stade Toulousain 0-18
Stade Toulousain-St Girons 31-0
Stade Toulousain-Albi 23-0

1929 - 1930: Championnat "des Pyrénées"

Pamiers-Stade Toulousain 3-35 pop up
Stade Toulousain-TOEC 21-3pop up
Albi-Stade Toulousain 6-11pop up
Stade Toulousain-St Girons 7-8pop up

1930 - 1931: Tournoi des 12

Les matchs à domicile Stade Toulousain-Limoges 22-9 pop up
Stade Toulousain-Carcassonne 11-5 pop up
Stade Toulousain-Stade français 11-11 pop up
Stade Toulousain-Bayonne 17-0 pop up
Stade Toulousain-Biarritz 29-3 pop up
Stade Toulousain-USAP 13-3 pop up
Stade Toulousain-SBUC 35-3 pop up
Stade Toulousain-Grenoble 30-9 pop up
Stade Toulousain-Pau 6-8 pop up
Stade Toulousain-Nantes 39-8 pop up
Stade Toulousain-Lyon 57-9 pop up
Les matchs à l'extérieur SBUC-Stade Toulousain 14-29 pop up
Bayonne-Stade Toulousain 3-3 pop up
Pau-Stade Toulousain 13-8 pop up
Grenoble-Stade Toulousain 3-0 pop up
USAP-Stade Toulousain 3-0 pop up
Carcassonne-Stade Toulousain 0-8 pop up
Nantes-Stade Toulousain 0-17 pop up
Biarritz-Stade Toulousain 8-10 pop up
Lyon-Stade Toulousain 5-14 pop up
Limoges-Stade Toulousain 0-3 pop up
Stade français-Stade Toulousain 6-6 pop up

1931 - 1932: Tournoi de l'UFRA

Les matchs à domicile Stade Toulousain-Narbonne 11-3 pop up
Stade Toulousain-Tarbes 10-8 pop up
Stade Toulousain-Biarritz 8-8 pop up
Stade Toulousain-Limoges 32-6 pop up
Stade Toulousain-Grenoble 23-3 pop up
Stade Toulousain-Pau 0-0 pop up
Les matchs à l'extérieur Carcassonne-Stade Toulousain 11-6 pop up
Lyon-Stade Toulousain 0-11 pop up
Nantes-Stade Toulousain 3-25 pop up
Bayonne-Stade Toulousain 6-19 pop up
USAP-Stade Toulousain 5-12 pop up
SBUC-Stade Toulousain 11-23 pop up
Match de clôture Stade Toulousain-Sélection UFRA 19-13 pop up

1932 - 1933: Championnat

Les matchs à domicile Stade Toulousain-Montauban 22-3 pop up
Stade Toulousain-Brive 15-0 pop up
Stade Toulousain-Narbonne 3-5 pop up
Stade Toulousain-Quillan 8-5 pop up
Les matchs à l'extérieur Thuir-Stade Toulousain 3-14 pop up
Perpignan-Stade Toulousain 0-3 pop up
Bort-les-Orgues-Stade Toulousain 3-3 pop up
Carcassonne-Stade Toulousain 3-3 pop up

1932 - 1933: Tournoi des 7

Stade Toulousain-Dax 0-0 pop up
Stade Toulousain-Pau 14-6 pop up
Biarritz-Stade Toulousain 21-3 pop up
Tarbes-Stade Toulousain 3-0 pop up
Stade Toulousain-Tarbes 9-9 pop up
Pau-Stade Toulousain 5-3 pop up
Stade Toulousain-Stade français 0-4 pop up
Stade Toulousain-Bayonne 3-7 pop up
Stade Toulousain-Biarritz 9-0 pop up
Bayonne-Stade Toulousain 19-0 pop up
Stade français-Stade Toulousain 8-11 pop up

1933 - 1934: Championnat

Les matchs à domicile Stade Toulousain-Lézignan 14-0 pop up
Stade Toulousain-Montauban 9-0 pop up
Stade Toulousain-SA Bordelais 7-0 pop up
Stade Toulousain-Agen 6-5 pop up
Stade Toulousain-Stade français 14-3 pop up
Les matchs à l'extérieur Oloron-Stade Toulousain 0-12 pop up
Tarbes-Stade Toulousain 3-3 pop up
Narbonne-Stade Toulousain 6-0 pop up
Thuir-Stade Toulousain 3-8 pop up
Bayonne-Stade Toulousain 6-3 pop up

1933 - 1934: Du manoir

Stade Toulousain-Béziers 25-6 pop up
Périgueux-Stade Toulousain 3-13 pop up
Stade Toulousain-Montferrand 3-0 pop up
Carcassonne-Stade Toulousain 5-0 pop up
Stade Toulousain-Grenoble 6-0 pop up
Pau-Stade Toulousain 8-5 pop up
Stade Toulousain-SA Bordelais 15-3 pop up
Biarritz-Stade Toulousain 6-8 pop up
Stade Toulousain-Lyon 14-6 pop up
Stade français-Stade Toulousain 5-10 pop up
Toulon-Stade Toulousain 0-0 pop up
Stade Toulousain - Toulon 13-9 pop up

1934 - 1935: Championnat

Les matchs à domicile Stade Toulousain-Périgueux 13-0 pop up
Stade Toulousain-SBUC 5-0 pop up
Stade Toulousain-Pau 3-0 pop up
Les matchs à l'extérieur Albi-Stade Toulousain 3-5 pop up
Gujan Mestras-Stade Toulousain 0-0 pop up
Agen-Stade Toulousain 4-12 pop up
1/8 Finale Biarritz-Stade Toulousain 11-0 pop up

1934 - 1935: Du manoir

Stade Toulousain-Périgueux 5-3 pop up
Grenoble-Stade Toulousain 3-0 pop up
Stade Toulousain-USAP 0-18 pop up
Biarritz-Stade Toulousain 17-6 pop up
Stade Toulousain-Pau 3-10 pop up
Stade français-Stade Toulousain 0-6 pop up
Bègles-Stade Toulousain 7-15 pop up

1934 - 1935: Coupe des Pyrénées

Stade Toulousain-Albi 6-0 pop up
Stade Toulousain-Racing CF 9-8 pop up
Bègles-Stade Toulousain 7-15
Stade Toulousain-TOEC 0-6 pop up

1935 - 1936: Championnat

Les matchs à domicile Stade Toulousain-Auch 17-0 pop up
Stade Toulousain-USAP 3-4 pop up
Les matchs à l'extérieur Thuir-Stade Toulousain 6-3 pop up
Bort-les-Orgues-Stade Toulousain 7-18 pop up
Lyon-Stade Toulousain 3-6 pop up
Périgueux-Stade Toulousain 3-18 pop up
1/8 Finale Toulon-Stade Toulousain 3-0 pop up

1935 - 1936: Du manoir

Stade Toulousain-Périgueux 15-0 pop up
Stade Toulousain-Stade français 11-6 pop up
Stade Toulousain-Pau 12-4 pop up
SBUC-Stade Toulousain 10-8 pop up
Stade Toulousain-Biarritz 4-4 pop up
Bayonne-Stade Toulousain 30-5 pop up
CASG-Stade Toulousain 3-9 pop up
Agen-Stade Toulousain 3-0 pop up
Stade Toulousain-Bègles 6-5 pop up
Tarbes-Stade Toulousain 8-5 pop up

1935 - 1936: Coupe des Pyrénées

Albi-Stade Toulousain 6-19 pop up
Stade Toulousain-TOEC 0-3 pop up

1936 - 1937: Championnat

Les matchs à domicile Stade Toulousain-CASG 6-3 pop up
Stade Toulousain-Agen 12-0 pop up
Les matchs à l'extérieur Thuir-Stade Toulousain 8-8 pop up
Toulon-Stade Toulousain 5-0 pop up
Barrage Stade Toulousain-Brive 3-0 pop up
1/8 Finale Stade Toulousain-Narbonne 5-9 pop up

1936 - 1937: Du manoir

CASG-Stade Toulousain 8-7 pop up
Stade français-Stade Toulousain 6-0 pop up
Stade Toulousain-Tarbes 0-0 pop up
Stade Toulousain-SBUC 13-6 pop up
Périgueux-Stade Toulousain 15-4 pop up
Stade Toulousain-Agen 6-0 pop up
Pau-Stade Toulousain 10-0 pop up
Stade Toulousain-Bayonne 8-0 pop up
Bègles-Stade Toulousain 3-17 pop up
Biarritz-Stade Toulousain 17-9 pop up

1936 - 1937: Coupe des Pyrénées

Finale: Stade Toulousain-Castres 22-3 pop up

Retour en haut de page

L'équipe 1

Du Manoir

1 Finale gagnée:

Le 18 mars 1934
A Lyon (Stade Vuillermet)
Stade Toulousain et Toulon font match nul 0 à 0

Stade Toulousain: Mavié; Raymond, Sahuc, Cornel, Grange; (o) Lacan, (m) Bénazet; Finet, Puig, A. Bioussa; Sabathier, Roque; Josseran, Chevalier, Rouge.

Challenge UFRA

2 victoires:

En 1931
Le Stade Toulousain est vainqueur du Tournoi

Stade Toulousain: Coldedi; Duchau, Manas, Espinasse, Malaterre; (o) Salinié, (m) Piteu; Biboulet, Condayne, Roques; Latrille, Esclassan; Roquetanière, Guionie, Rougé (J. Ambert)

En 1932
Le Stade Toulousain est vainqueur du Tournoi

Stade Toulousain: Bénazet; Danglade, Sahuc, Espinasse, Corbarieu (Raymond); (o) S. Bès, (m) Heille; Bioussa, M. Latrille, Puig (Branca, M. Ambert); Puech, A. Ambert (cap); Delbosc (Vignolles), Rougé, Trézy.

L'équipe 2

Championnat

2 Finales gagnées:

Le 24 mars 1928
A Châteauroux
Stade Toulousain bat Stade français 9 à 0

Stade Toulousain: Pépion; Samatan, Espinasse, Heille, Malaterre; (o) Pauthe, (m) Peyre; Valette, Cassagneau, Roques; Lubi-Lebrère, Papy; Daffres, Bayard, Trézy.

Le 19 avril 1936
A Bordeaux
Stade Toulousain bat Bayonne 11 à 3

Stade Toulousain: Cornel; Bourdieu, Lacans, Rouch, Pérez; (o) Raymond, (m) Villars; Carrié, Georges, Carrère; Vincent, Gooris; Satgé, Canihac, Domarinou.

L'équipe 3

Championnat

1 Finale gagnée:

Le 6 avril 1930
A Tarbes
Stade Toulousain bat Biarritz 6 à 0

Stade Toulousain: Laponterique; Herbaut, Cassagne, Lacan, Tillet; (o) Gil, (m) Milhès; Fauré, F. Bergès, Vagné; Lubin-Lebrère, Serres; J. Ambert, Magnaud, Guionie.

Retour en haut de page

1928, la popularité du rugby va grandissante. Une évolution malheureusement parallèle à l'essor des violences en tous genres qui se produisent inlassablement chaque week-end sur l'ensemble des terrains de France. Et, puis, si l'illustration étaut cruelle, elle ne pouvait mieux tomber: au début de l'année, le 2 janvier, Yves du Manoir, l'homme de toutes les vertus du jeu, le parangon du fair-play, disparaissait dans un accident d'avion...

Pour contrer la brutalité précédemment évoquée, la FFR décide de suspendre systématiquement tout joueur exclu au cours d'un match ou figurant sur le rapport de l'arbitre. En cas de récidive, les sanctions sont lourdes: quatre matchs pour la première, deux ans pour la seconde. La Fédération innove également avec la fameuse loi de deux ans, qui privait de championnat tout joueur "coupable" de changer de club. Une règle dure, qui prête à sourire aujourd'hui, mais qui explique la stabilité de l'effectif toulousain durant plusieurs années. Enfin, sur le terrain proprement dit, l'interdiction de botter directement en touche était supprimée.

A l'issue de la saison 1928-1929, le Stade Toulousain, Pau et le Stade français organisaient un tournoi à trois, où, contrairement au championnat, les joueurs blessés pouvaient être remplacés. Une pierre évidente et non voilée dans le jardin de la FFR.

La saison suivante, les clubs rebelles, désormais au nombre de dix, adressaient via un manifeste un véritable ultimatum à leur fédération.
"Le besoin de gagner à tout prix entraîne le racolage, le professionnalisme marron et la britalité. Il faut éliminer l'intérêt matériel..." écrivaient entre autres amabilités les frondeurs. A l'aube de la saison 1930-31, aucun des clubs oncriminés ne s'était inscrit dans l'une des compétitions placées sous le joug de la FFR. C'est ainsi que fut fondée l'UFRA (Union française de rugby amateur), qui allait donner naissance au Tournoi du même nom.

Désormais scindé en deux, le rugby français perd en cohérence. La déroute subie par l'équipe de France en Angleterre (3-35) n'en était hélas que la logique conséquence. Mais les Anglo-Saxons décidaient alors la rupture avec le rugby hexagonal: plus que jamais, la France se trouvait isolée. Dans le même temps, le XIII était en plein essor, et nombreux étaient les joueurs du XV qui passaient à "l'ennemi".
Plus que jamais, le rugby français, à XV s'entend, était au bord du gouffre. Peu à peu pourtant, les relations entre les membres de l'UFRA et la Fédération allaient se décrisper. D'abord par le biais de réunions plus ou moins informelles, puis plus officiellement avec la création du Challenge Yves du Manoir.

En 1932, la liste des frondeurs se réduit à sa plus simple expression: le Stade Toulousain, seul, tient tête à la FFR alors que les autres clubs ont déjà rallié le giron fédéral. Les Rouge et Noir n'ont plus le choix, et c'est à reculons qu'ils s'engagent dans le championnat de France version 1932-1933.

Retour en haut de page

En 1927, les années glorieuses du Stade Toulousain, ponctuées de six titres en sept ans, sont désormais derrière lui. Certes, la saison 1927-28, malgré une baisse certaine au niveau de la qualité de jeu, n'est pas catastrophique. Alex Bioussa et Marcel Camel emmènent les leurs jusqu'en demi-finale du championnat, où la Section Paloise aura raison d'eux.

 

Certes, l'équipe alignée ce jour-là (Magnol; Raymond, F. Borde, Salinié, Dulaurens; (o) Corbarieu, (m) Bergès; A. Bioussa, Ma. Camel, Latrille; Peyronnel, Ambert; Griotteray, Vignolles, Serres) ne comporte que deux changements (A. Camel et Gras remplacés par Ambert et Vignolles) par rapport à celle victorieuse du championnat douze mois plus tôt. Mais que faire contre le temps qui passe ? La formation est vieillissante, et mois performante.

 

La saison suivante renforce cette impression, avec une équipe toulousaine incapable de s'extirper de la poule de trois et battue par Toulon pour le match décisif (5-3), au terme d'une rencontre où l'on se battait aux quatre coins du terrain... et dans les tribunes !

L'année suivante, si plusieurs anciens (Raymond, Dulaurens, Borde, Salinié...) tenaient encore la baraque, l'effectif souffrait des départs des frères Camel et du virevoltant Samatan. Alors que la violence et les bagarres se multipliaient, réduisant le spectacle à la part congrue, c'est une nouvelle fois au stade de la poule de trois que les Toulousains stoppent leur parcours: incapables de battre Narbonne (4-4) dans un match une nouvelle fois d'une violence inouïe, ils confirment hélas la chute du club.

 

Les deux saisons suivantes, le championnat cède sa place pour les Rouge et Noir au Tournoi UFRA (voir section "Le Stade mène la révolte"). Le club obtient des résultats méritoires, mais sans réelle valeur sportive. En 1932, retour au championnat... pour un refrain trop connu. Même cause, même punition pour le Stade, qui voit son destin stoppé net par Narbonne, vainqueur en terre haut-garonnaise (3-5) dans la maudite poule de trois.

 

En 1933, une page se tourne définitivement: Corbarieu, Heilhes, Sylvain Bès s'en vont, alors que Bioussa et Vignolles ne feront plus que de brèves apparitions au sein de l'équipe première. Pourtant, les anciennes gloires sont remplacées par des jeunes talentueux: Bénazet, Bacquié, Lacan et Finet, pour ne citer qu'eux, rejoignent le Stade. Ces arrivées coïncident avec le retour aux affaires d'André Camel, qui rayonnera pour deux saisons avec son club.

 

Cette année-là, le Stade Toulousain se retrouve en finale du premier Challenge Yves du Manoir. En face se profile Toulon, et au terme d'un match de l'avis de tous dominé par nos Rouge et Noir, les deux équipes repartent dos à dos. Mais si les deux équipes se mettaient d'accord pour une revanche, il fut finalement décidé que Toulon et le Stade Toulousain partageraient le trophée. Cela n'empêcha pas la revanche d'avoir lieu, et même symboliquement, Toulouse s'imposait cette fois (13-9).

 

Quant au championnat, pour ne pas changer, l'aventure s'achevait à la poule de trois. Seul le nom du bourreau était modifié: c'était cette fois Bayonne (6-3) qui éliminait le Stade Toulousain. La suite dans cette décennie allait être d'une régularité désespérante.
Plus de poule de trois pour cause de modification de formule de championnat, mais des huitièmes de finale, sur lesquels le Stade butera à trois reprises: devanr Biarritz (11-0 en 1934-35), Toulon (3-0 en 1935-36) et Narbonne (9-5 en 1936-37). Mais cette fois, le Du Manoir ne sauvera pas la mise, et par trois fois, le Stade est éliminé sans gloire. Les cinq titres des années 20 sont décidément bien loin...

Retour en haut de page

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15