• ERCC
  • Peugeot
  • Orange
  • LNR
Samedi 25 octobre

BATH RUGBY / STADE TOULOUSAIN

à 16h15

Musée du Stade Toulousain 1957-1967

1957 - 1958: Championnat
Les matchs à domicile Stade Toulousain-Aurillac 6-3 pop up
Stade Toulousain-Montferrand 16-6 pop up
Stade Toulousain-Mont de Marsan 11-0 pop up
Stade Toulousain-Brive 25-0 pop up
Stade Toulousain-La Rochelle 12-6 pop up
Stade Toulousain-Périgueux 3-3 pop up
Les matchs à l'extérieur Périgueux-Stade Toulousain 17-9 pop up
La Rochelle-Stade Toulousain 3-5 pop up
Montauban-Stade Toulousain 3-3 pop up
Brive-Stade Toulousain 5-8 pop up
Aurillac-Stade Toulousain 3-5 pop up
Montferrand-Stade Toulousain 11-5 pop up
Mont de Marsan-Stade Toulousain 18-3 pop up Montauban-Stade Toulousain 3-26 pop up
1/16 Finale Stade Toulousain-La Voulte 8-6 pop up
1/8 Finale Béziers-Stade Toulousain 13-8 pop up
1957 - 1958: Du Manoir

Angoulême-Stade Toulousain 22-3 pop up
Mazamet-Stade Toulousain 24-5 pop up
Stade Toulousain - biarritz 31-0 pop up
Auch-Stade Toulousain 6-9 pop up
Stade Toulousain-Dax 16-6 pop up
Stade Toulousain-Montauban 26-6
Tarbes-Stade Toulousain 11-3 pop up

1958 - 1959: Championnat
Les matchs à domicile Stade Toulousain-Narbonne 18-0 pop up
Stade Toulousain-Castres 5-3 pop up
Stade Toulousain-Saint Claude 12-8 pop up
Stade Toulousain-Niort 16-3 pop up
Stade Toulousain-La Voulte 13-3 pop up
Stade Toulousain-Agen 16-8 pop up
Stade Toulousain-Mazamet 11-3 pop up
Les matchs à l'extérieur Niort-Stade Toulousain 3-16 pop up
La Voulte-Stade Toulousain 16-3 pop up
Agen-Stade Toulousain 3-9 pop up
Mazamet-Stade Toulousain 6-0 pop up
Narbonne-Stade Toulousain 5-11 pop up
Castres-Stade Toulousain 8-6 pop up
Saint-Claude-Stade Toulousain 13-3 pop up
1/16 Finale Toulon-Stade Toulousain 14-6 pop up
1958 - 1959: Du Manoir
1ère Phase Biarritz-Stade Toulousain 12-12 pop up
Stade Toulousain-Narbonne 12-6 pop up
Stade Toulousain-Auch 17-13 pop up
Stade Toulousain-Lourdes 9-0 pop up
Périgueux-Stade Toulousain 3-0 pop up
1/4 Finale Stade Toulousain-Lourdes 16-14 pop up
1/2 Finale Dax-Stade Toulousain 19-8 pop up
1959 - 1960: Championnat
Les matchs à domicile Stade Toulousain-La Rochelle 9-3 pop up
Stade Toulousain-Niort 26-3 pop up
Stade Toulousain-Mazamet 0-12 pop up
Stade Toulousain-Tyrosse 18-0 pop up
Stade Toulousain-Vichy 14-8 pop up
Stade Toulousain-USAP 0-11 pop up
Stade Toulousain-Foix 16-3 pop up
Les matchs à l'extérieur Tyrosse-Stade Toulousain 12-8 pop up
Vichy-Stade Toulousain 11-3 pop up
USAP-Stade Toulousain 8-8 pop up
Foix-Stade Toulousain 14-3 pop up
La Rochelle-Stade Toulousain 3-3 pop up
Niort-Stade Toulousain 6-0 pop up
Mazamet-Stade Toulousain 3-3 pop up
1/16 Finale Dax-Stade Toulousain 8-0 pop up
1959 - 1960: Du Manoir

Angoulême-Stade Toulousain 18-3 pop up
Stade Toulousain-PUC 33-14 pop up
Castres-Stade Toulousain 14-11 pop up
Stade Toulousain-Cognac 9-3 pop up
Mazamet-Stade Toulousain 13-0 pop up
Mont de Marsan-Stade Toulousain 22-5 pop up

1960 - 1961: Championnat
Les matchs à domicile Stade Toulousain-Bayonne 12-3 pop up
Stade Toulousain-Tarbes 11-5 pop up
Stade Toulousain-Dijon 19-6 pop up
Stade Toulousain-Foix 3-0 pop up
Stade Toulousain-Béziers 0-9 pop up
Stade Toulousain-Lyon 3-0 pop up
Stade Toulousain-SBUC 8-16 pop up
Les matchs à l'extérieur Foix-Stade Toulousain 9-6 pop up
Béziers-Stade Toulousain 17-8 pop up
Lyon-Toulousain 0-18 pop up
Bayonne-Stade Toulousain 8-13 pop up
SBUC-Stade Toulousain 9-11 pop up
Tarbes-Stade Toulousain 3-6 pop up
Dijon-Stade Toulousain 3-16 pop up
1/16 Finale Mazamet-Stade Toulousain 16-8 pop up
1960 - 1961: Du Manoir

Bayonne-Stade Toulousain 11-5 pop up
Stade Toulousain-Lourdes 14-29 pop up
Mont de Marsan-Stade Toulousain 22-9 pop up
Stade Toulousain-Montferrand 21-3 pop up
Angoulême-Stade Toulousain 6-3 pop up
Stade Toulousain-Brive 19-11 pop up

1961 - 1962: Championnat
Les matchs à domicile Stade Toulousain-Tarbes 6-14 pop up
Stade Toulousain-Narbonne 3-3 pop up
Stade Toulousain-Aurillac 3-3 pop up
Stade Toulousain-Albi 3-0 pop up
Stade Toulousain-Cahors 15-6 pop up
Stade Toulousain-Mont de Marsan 11-9 pop up
Stade Toulousain-bègles 0-5 pop up
Les matchs à l'extérieur Aurillac-Stade Toulousain 9-0 pop up
Albi-Stade Toulousain 15-9 pop up
Bègles-Stade Toulousain 6-11 pop up
Tarbes-Stade Toulousain 32-0 pop up
Cahors-Stade Toulousain 18-0 pop up
Narbonne-Stade Toulousain 8-3 pop up
Mont de Marsan-Stade Toulousain 22-0 pop up
1961 - 1962: Du Manoir

Bègles-Stade Toulousain 9-18 pop up
Stade Toulousain-Cognac 23-0 pop up
Pau-Stade Toulousain 20-3 pop up
Stade Toulousain-Dax 0-3 pop up
Biarritz-Stade Toulousain 6-6 pop up
Stade Toulousain-Castres 6-19 pop up

1962 - 1963: Championnat
Les matchs à domicile Stade Toulousain-Bayonne 23-3 pop up
Stade Toulousain-Montauban 14-5 pop up
Stade Toulousain-Mazamet 0-0 pop up
Stade Toulousain-Tyrosse 14-0 pop up
Stade Toulousain-Lourdes 8-9 pop up
Stade Toulousain-Albi 0-8 pop up
Stade Toulousain-PUC 3-3 pop up
Les matchs à l'extérieur Albi-Stade Toulousain 3-19 pop up
Lourdes-Stade Toulousain 30-6 pop up
PUC-Stade Toulousain 6-6 pop up
Bayonne-Stade Toulousain 9-0 pop up
Montauban-Stade Toulousain 6-0 pop up
Tyrosse-Stade Toulousain 3-5 pop up
Mazamet-Stade Toulousain 0-0 pop up
1/16 Finale SBUC-Stade Toulousain 9-6 pop up
1962 - 1963: Du Manoir

Bayonne-Stade Toulousain 14-0 pop up
Stade Toulousain-USAP 9-13 pop up
Béziers-Stade Toulousain 23-0 pop up
Stade Toulousain-LOU 8-8 pop up
Stade Toulousain-Pau 0-13 pop up
Angoulême-Stade Toulousain 6-3 pop up

1963 - 1964: Championnat
Les matchs à domicile Stade Toulousain-Saint Claude 19-3 pop up
Stade Toulousain-Bayonne 17-8 pop up
Stade Toulousain-La Rochelle 6-6 pop up
Stade Toulousain-Cahors 3-6 pop up
Stade Toulousain-La Voulte 10-11 pop up
Stade Toulousain-Saint Junien 13-0 pop up
Les matchs à l'extérieur La Rochelle-Stade Toulousain 3-0 pop up
Bègles-Stade Toulousain 20-9 pop up
Saint Junien-Stade Toulousain 3-14 pop up
Cahors-Stade Toulousain 6-0 pop up
Bayonne-Stade Toulousain 16-13 pop up
Saint Claude-Stade Toulousain 13-3 pop up
1963 - 1964: Du Manoir

Pau-Stade Toulousain 13-9 pop up
Stade Toulousain-Racing CF 11-11 pop up
Stade Toulousain-USAP 6-3 pop up
Lourdes-Stade Toulousain 15-0 pop up
Stade Toulousain-Bègles 3-5
La Voulte-Stade Toulousain 20-5
Stade Toulousain-Bayonne 8-11
Narbonne-Stade Toulousain 20-8 pop up

1964 - 1965: Championnat
Les matchs à domicile Stade Toulousain-Narbonne 8-6 pop up
Stade Toulousain-La Voulte 8-8 pop up
Stade Toulousain-Angoulême 8-5 pop up
Stade Toulousain-Valence 17-0 pop up
Stade Toulousain-LOU 3-0 pop up
Stade Toulousain-Tulle 11-5 pop up
Stade Toulousain-Tyrosse 8-0 pop up
Les matchs à l'extérieur Valence-Stade Toulousain 9-5 pop up
LOU-Stade Toulousain 0-9 pop up
Tulle-Stade Toulousain 11-6 pop up
Tyrosse-Stade Toulousain 11-6 pop up
Narbonne-Stade Toulousain 9-3 pop up
La Voulte-Stade Toulousain 19-5 pop up
Angoulême-Stade Toulousain 3-11 pop up
1/16 Finale Tarbes-Stade Toulousain 14-6 pop up
1964 - 1965: Du Manoir

Agen-Stade Toulousain 15-14 pop up
Stade Toulousain-Narbonne 17-14 pop up
Castres-Stade Toulousain 3-0 pop up
Stade Toulousain-Auch 3-0 pop up
Périgueux-Stade Toulousain 20-3 pop up
Stade Toulousain-Mazamet 17-6 pop up

1965 - 1966: Championnat
Les matchs à domicile Stade Toulousain-Vienne 6-14 pop up
Stade Toulousain-Agen 6-9 pop up
Stade Toulousain-Saint Junien 14-6 pop up
Stade Toulousain-Quillan 14-3 pop up
Stade Toulousain-Périgueux 6-8 pop up
Stade Toulousain-Angoulême 6-3 pop up
Stade Toulousain-LOU 14-8 pop up
Les matchs à l'extérieur Quillan-Stade Toulousain 0-0 pop up
Périgueux-Stade Toulousain 9-3 pop up
Angoulême-Stade Toulousain 17-6 pop up
LOU-Stade Toulousain 5-8 pop up
Vienne-Stade Toulousain 6-3 pop up
Agen-Stade Toulousain 27-3 pop up
Saint Junien-Stade Toulousain 17-9 pop up
1965 - 1966: Du Manoir

Périgueux-Stade Toulousain 26-3 pop up
Stade Toulousain-Cognac 11-16 pop up
Agen-Stade Toulousain 15-8 pop up
Stade Toulousain-Dax 18-11 pop up
PUC-Stade Toulousain 0-8 pop up
Stade Toulousain-Lourdes 0-11 pop up

1966 - 1967: Championnat
Les matchs à domicile Stade Toulousain-Périgueux 17-3 pop up
Stade Toulousain-Carmaux 21-9 pop up
Stade Toulousain-Quillan 9-3 pop up
Stade Toulousain-Brive 3-6 pop up
Stade Toulousain-Foix 12-0 pop up
Stade Toulousain-Tulle 9-3 pop up
Stade Toulousain-PUC 17-8 pop up
Les matchs à l'extérieur Foix-Stade Toulousain 6-12 pop up
Tulle-Stade Toulousain 5-5 pop up
PUC-Stade Toulousain 6-11 pop up
Périgueux-Stade Toulousain 3-8 pop up
Quillan-Stade Toulousain 11-6 pop up
Carmaux-Stade Toulousain 15-0 pop up
Brive-Stade Toulousain 11-3 pop up
1/16 Finale Stade Toulousain-Tyrosse 13-0 pop up
1/8 Finale Angoulême-Stade Toulousain 3-3 pop up
1966 - 1967: Du Manoir

Mazamet-Stade Toulousain 6-19 pop up
Agen-Stade Toulousain 12-8 pop up
Narbonne-Stade Toulousain 16-0 pop up
Auch-Stade Toulousain 11-3 pop up
Stade Toulousain-Périgueux 13-13 pop up
Stade Toulousain-Castres 20-5 pop up

Retour en haut de page

1957 - 1958


Entraîneur: Michel Bénazet

Joueurs: Lagardelle, Bergès, Corraza, Normand, Deluc, Ramade, Guibert, Ianotto, Chauderon, Garriguet, Crayssac, P. Blanc, Chavarria, Mirouze, Balança, Mauran, Visa, J. Fabre, Doux, Espagne, Vaysse, Bonnet, Gabelotto, Tamon, Lauriol, Mirepoix, Valette, Cassagne.

1958 - 1959


Entraîneur: Michel Bénazet

Joueurs: P. Blanc, Deluc, Ramade, Brun, Marsan, Corraza,Visa, Ianotto, Lziès, Crayssac, Couly, Garriguet, Guibert, Pomiès, Normand, Lagardelle, Doux, Manas, Burgard, Mirouze, Noeilh, Bessière, Mounibas, Seugnet, Puget, J-C Baqué, Saint-Antonin.

1959 - 1960


Entraîneur: Michel Bénazet

Joueurs: Ducousso, Mounibas, P. Blanc, Marsan, Brun, Manas, Couly, J. Fabre, Delux, Doux, Ramade, J-C Baqué, Fauré, Thomas, Corraza, Massey, Bessière, Antia, Colomès, C. Baqué, R. Astre, Bordères, Baradat, Puget, Noeilh, Dumont, Conti, Mansat, Saint-Antonin, P. Puig.

1960 - 1961


Entraîneur: Yves Noé

Joueurs: Larribère, Ducousso, Mansat, Brun, Lecompte, Tignol, Deluc, Duffaut, J. Fabre, Puget, Manas, Carles, Ramade, Daubian, Marsan, Couly, Fléché, Taddéi, Fauré, Rous, Malet, Ca. Baqué, Bonne, Audoubert, Ferran, Andrieu, Poussy, R. Astre, Thomas, Moralès, Antia, Seguin.

1961 - 1962


Entraîneur: Yves Noé

Joueurs: Gabellotto, Andrieu, Fléché, Ramade, J. Fabre, Brun, Larribère, Lecompte, Couly, Garriguet, Decomps, Fauré, Manas, Carles, Puget, Tignol, Marsan, Puig, Astre, Deluc, Nuixe, Dumont, Pujol, Lamazouade, Mansat, Moralès, Abat, Delpech, Cave, Arbona, Espagne, Ferran.

1962 - 1963


Entraîneur: Yves Noé

Joueurs: Brun, Fléché, Bouguyon, Carles, Couly, Andrieu, Marty, Lecompte, Larribère, Biasini, Abadie, J. Fabre, Tico, Fauré, Puig, Pujol, Seguin, Conti, Nuixe, Gabellotto, Mansat, Fayret, Lamazouade, Tarride, Roucariès, Delpech, Puig, Ramade, Savignol, Toddichini, Plasse.

1963 - 1964


Entraîneur: Marcel Dax

Joueurs: J. Puig, Couly, Conti, Fauré, Brun, Larribère, Fabre, Seguin, Bouguyon, Marty, Andrieu, Allaire, Fléché, Guiter, Palau, Biasini, Carles, Chiès, Duvigneau, Marsan, Pi. Biboulet, P. Puig, Toulze, Soucaille, Plasse, Cathala, Laumond, Delpech, Bonal, Tico.

1964 - 1965


Entraîneur: Marcel Dax

Joueurs: Joffre, J. Puig, Fauré, Garrigues, Plasse, Vidal, C. Labatut, Bareilles, Sardeing, Bérot, Guiter, P. Biboulet, J. Fabre, Marty, J-C Bonal, Tico, Conti, Mirouze, Bardy, Soucaille, Durrieux, Noguès, Toulze, Clet, Vanderstein, Malavielle, Richou, Caux, Chaubard, Parriel, Deluc.

1965 - 1966


Entraîneur: Marcel Dax

Joueurs: Bareille, Bérot, J. Fabre, Mirouze, Deluc, Marty, Conti, Garrigues, Clet, C. Labatut, Brousse, P. Biboulet, Plasse, J-M Bonal, Guiter, J. Puig, Vidal, Laurens, Joffre, Sardeing, Jacomet, Saint Genès, Bourgarel, Chaubard, Pagès, Broux, Belluc, J. Cantoni, Seguin, Marsan, Nograbat, Barouillet, Pique, Claret.

1966 - 1967


Entraîneur: Paul Blanc

Joueurs: Guiter, Bérot, C. Labatut, Brousse, Moussard, Garrigues, Villepreux, Morel, Marty, J. Cantoni, Laurens, J-M Bonal, J. Puig, Bourgarel, Saint Genès, Durand, Debat, Pi. Biboulet, Seguin, Geli, Saint-Sernin, Claret, Clet, Plasse, Magnol, Marsan, Pagès, Cougoureux, Vignolles, Lebay.

Retour en haut de page

1957 - 1958

1958Debouts: Bénazet, Normand, Bergès, Ramade, Valette, Deluc, Guibert, Lagardelle, J. Fabre.
Accroupis: Mirouze Garriguet, Vaysse, Chauderon, Balança, P. Blanc, Corraza, Virol (soigneur).

1958 - 1959

1959Debouts: Crayssaac, Normand, Marsan, Guibert Laziès, Ramade, Brun, Deluc, Ianotto.
Accroupis: Doux, Garriguet,P. Blanc, Couly, Pomiès, Visa, Corraza.

1959 - 1960

1960Debouts: Mounibas, Brun, Astre, Antia, Ramade, Deluc, Baqué, M. Marsan.
Accroupis: Massey, Ducousso, Bessière, Couly, Puget, Fauré, P. Blanc, Doux.

1960 - 1961

1961Debouts: Larrue, Fabre, Tignol, Marsan, Taddéi, Ca. Baqué, Brun, Larribère, Noé.
Assis: Lecompte, Mansat, Fauré, Poussy, Carles, Ducousso, J. Rous.

1961 - 1962

1962Debouts: Noé, Larribère, P. Puig, Pujol, Lamazouade, Decomps, Manas, Fléch, J. Fabre.
Accroupis: Gabellotto, Masat, Andrieu, Puget, Carles, Garriguet, Lecompte.

1962 - 1963

1963Debouts: Larribère, Brun, Tico, Fléché, Abadie, Bouguyon, Conti, J. Fabre, Noé. Accroupis: Biasini, Carles, J-P Marty, Couly, Andrieu, P. Puig, J. Puig.

1963 - 1964

1964Debouts: Larribère, Seguin, Fabre, Fléché, Bouguyon, Chiès, Conti, Allaire, Dax.
Accroupis: Palau, J-P Marty, Carles, Couly, Andrieu, Fauré, J. Puig, Guiter.

1964 - 1965

1965Debouts: Biboulet, Garrigues, Conti, Fabre, Joffre, Guiter, Vidal, Bareilles.
Accroupis: ?, Bérot, Fauré, Bardy, Soucaille, J. Puig, J-M Bonal.

1965 - 1966

1966Debouts: Dax (entraîneur), Biboulet, Garrigues, J. Fabre, Plasse, Guiter, Cl. Labatut, Brousse, Bareilles.
Accroupis: Joffre, Deluc, Jacomet, Clet, Bérot, Pagès, J-P Marty, J. Puig, Mirouze.

1966 - 1967

19667Debouts: Biboulet, Morel, Garrigues, Saint Genès, Cl. Labatut, Brousse, Guiter, Seguin.
Accroupis: Bourgarel, Laurens, Marty, Villepreux, Bérot, J. Puig, Cantoni, P. Blanc.

Retour en haut de page

Les Crabos

Championnat

1 Finale gagnée:

A Esperaza - Le 22 mai 1966
Stade Toulousain bat USAP 3-0

Stade Toulousain: Amouroux; Jorda, Lourde, Trilou, Cantoni; (o) Montet, (m) Lapalu; Armengaud, Champre, Desplas (cap); Tissonie, Marnac; Sans, Beuzit, Fahano.

Les Cadets

Championnat

2 Finales gagnées:

A Dax - 1963
Stade Toulousain bat Châlon 8 à 0

Stade Toulousain: Nograbat; Cayrol, Mirouze, Vignoles, Corbarieu; (o) Lycon, (m) Harichoury; Trouillou, Champre, Desplas; Morel, Charrière; Pujol, Baudelot, Cler.

A Paris (Parc des Princes) - Le 30 mai 1964
Stade Toulousain bat Agen 9 à 3

Stade Toulousain: Amouroux; Cantoni, Jacomet, Compas, Montet; (o) Lourde, (m) Anglade; Champre, Boneta, Trillou; Tissinier, Villeneuve; Marnac, Pédemas, Rous.

Retour en haut de page

Décénnie sportive

Quand s’ouvre cette décennie, le Midi Olympique nous apprend que 2152 spectateurs, en moyenne, ont assisté aux matches de l’équipe « Une » du Stade Toulousain et le chroniqueur ajoute qu’il s’agit d’un bon score en regard d’un championnat insipide et de la piètre qualité du jeu pratiqué. Avec une moyenne qui a dépassé 19000 spectateurs en 2007, nous mesurons le chemin parcouru par notre Club et par le rugby en général.

 

Au cours de cette décennie, le Stade Toulousain côtoie les abimes. L’absence de réussite sportive au niveau de l’élite a des conséquences sur la gestion humaine (dirigeants) et financière du Club.
Le palmarès, bien mince doit tout aux jeunes stadistes. Sur ces dix saisons, le Stade Toulousain se qualifie 7 fois pour les phases finales, en 16èmes et seulement 2 fois pour les 8èmes, il est présent une seule fois en 16èmes de finale du Challenge du Manoir. Des résultats décevants.

 

Les satisfactions proviennent des jeunes stadistes. Le Stade Toulousain reste formateur, sa pépinière peut devenir prometteuse.

Les juniors Reichel sont finalistes du Championnat de France en 1962.
Les juniors Crabos sont Champions de France en 1957 et 1966.
Les Cadets A sont finalistes du Championnat de France en 1971 et vainqueurs du premier Challenge Gaudermen en 1964.
Les Cadets B sont Champion de France UFOLEP, Coupe Jean Coulon, en 1963.

Retour en haut de page

Les résultats inégaux de l’équipe « fanion » associés à la discutable qualité du rugby pratiqué, engendrent des problèmes financiers graves en 1960, puis des perturbations de mauvais aloi en 1962. Le 11 février, des querelles internes poussent le Bureau à démissionner : le président Marius Escoffres, le Secrétaire général Cézéra rendent leur tablier.

Le 22 avril 1964, en Comité Directeur, le président Sabathou démissionne. Trop pris par ses affaires, il ne peut plus assumer la présidence. Le Bureau veut le remplacer, Marius Escoffres et Camille Gondal pressentis refusent. André Brouat propose d’anciens joueurs autour d’Yves Noé, mais celui-ci, jugé coupable des résultats de l’équipe dont il est le directeur technique est assez vertement récusé.

L’élection a lieu sans candidat déclaré ! Marius Escoffres recueille 11 voix sur 20, majorité absolue, il est élu. Il déclare vouloir présenter un bureau la semaine suivante, promesse sans suite… Le 29 avril, sous la présidence du Président Général du Stade Toulousain Aristée Frixtalon, a lieu l’élection du nouveau Bureau de la section Rugby :

Président: André Brouat
Vice Président Délégué: Emile Fabre
Vice Président: Marius Escoffres
Secrétaire Général: René Corbarieu.
Trésorier: Andrau

Pour autant le calme ne régnera pas longtemps.
Au printemps 1966, des querelles entraîneront la démission du président Brouat, mais il reviendra sur cette décision et sa succession s’effectuera normalement en Assemblée Générale.

Retour en haut de page

decennie decennie
decennie decennie
decennie
1959: le Stade bat Castres 5 à 3
decennie
1960: le Stade bat Dijon 19 à 6

Collection GARRIGUES

 
Jean Fabre

 

 
Jean Fabre

 

La carrière de Jean FABRE

 
 

1- Le 3éme ligne Jean Fabre se saisit du ballon en l’air alors qu’il est plaqué par un adversaire –Saison 1956

 
 

2- A la lutte au pied avec 3 adversaires – Saison 1956

 
 

3- Jean Fabre transmet le ballon in extremis alors qu’il est plaqué par le n°1 adverse

 
 

4- Lutte aérienne pour la possession du ballon- Saison 1957

 
 

5- Jean Fabre vient au chevet d’un joueur de l’équipe adverse, KO le long de la touche – Saison 1957

 
 

6- Jean Fabre pose pour une photo d’équipe entouré de ses coéquipiers avec le fameux maillot blanc au scapulaire rouge et noir qui n’aura servi que pour la saison 1960-1961.
Debout : Larrue, J. Fabre, Pierre Tignol, Marsan, Taddei, Camille Baqué, J. Brun, Larribère, Yves Noé (dirigeant)
Accroupis : Lecompte, Michel Mansat, Fauré, Poussy, Carles, Ducousso, J. Rous

 
 

7- Jean Fabre, balle en main, lors du match opposant Graulhet au Stade Toulousain – 1957

 
 

8- Entraînement aux pieds lors de la saison 1957-1958

 
 

9- Echauffement collectif mené par Jean Fabre en 1959 sur le Stade des Ponts Jumeaux

 
 

10- Sur un terrain boueux Jean Fabre résiste à la charge de ses adversaires – 1960

 
 

11- Malgré une très belle détente Jean Fabre ne parvient pas à se saisir du ballon

 
 

12- Reprise de l’entraînement pour l’équipe du Stade avant la saison 1960-1961. Jean Fabre mène ses troupes

 
 

13- Fabre balle en mains va défier son adversaire – 1961

 
 

14- La lutte pour le ballon fait rage – 1962

 
 

15- Jean Fabre transmet le ballon à son ailier juste avant d’être plaqué -1962

 
 

Sur un terrain détrempé le Stade Toulousain mené par Jean Fabre affronte Bègles – 1963

 
 

17- Entraînement du Stade Toulousain dirigé par Marcel Dax, Fabre est accroupis au premier plan alors que nous reconnaissons au second plan Pierre Villepreux

 
 

18- Jean Fabre est reçu au Capitole par Georges Delpech, adjoint au maire. 1963

 
 

19- Jean Fabre serrant la main d’Henri Dutrain, deux joueurs emblématiques dans l’histoire du Stade Toulousain. 1963

 
 

20- Jean Fabre posant dans un magasin Sigrand Covett. 1963

 
 

22- Les dirigeants du Stade Toulousain remettant un cadeau à Jean Fabre. De gauche à droite : Andreau (trésorier), Corbarieu (secrétaire), Jean Fabre et le Président Sécail. 1963

 
 

23- Charge de Jean Fabre soutenu par ses coéquipiers. 1956

 
 

24- Jean Fabre embrassant le Président Sécail. 1963

 
 

25- Discours du Président Sécail en l’honneur de Jean Fabre. 1963

Retour en haut de page

Siège sociaux

Le premier siège social du club, rue Lafayette

En 100 ans, le Stade Toulousain a le plus souvent établi son Siège Social en centre Ville.
A sa naissance, 1907, le siège historique du Club restait celui hérité du SOET, au Lafayette (un très grand hôtel restaurant), place Lafayette, celle-ci deviendra en 1919, la place Wilson.
Fin de saison 1932-1933, lors de l’Assemblée Générale du 25 mai, les dirigeants stadistes choisissent de quitter le Lafayette auquel ils étaient restés fidèles pendant plus de 30 ans.
1933. Ils installent le Siège au « Cristal Palace », n°1 de la place Matabiau, il va y demeurer pendant 8 ans.
1941. Le 27 novembre 1941, l’Assemblée Générale décide de transférer le Siège du Stade Toulousain au n°11 des allées Jean Jaurès.
1951. Le Siège est sis au Marignan.
1960. Nouveau déplacement du Siège Social qui gagne cette fois le n°11 de l’allée Président Roosevelt.
1966. Lors du Comité Directeur du Stade Toulousain le 23 décembre 1965, le Siège se déplace de quelques dizaines de mètres. A compter du 1er janvier 1966, il revient place du Président Wilson, au n°4.
1969. Le 22 janvier, l’Assemblée Générale décide de le transférer de nouveau. Il est sis au « Grand Hôtel », encore dit « Tivollier » du nom de son bâtisseur, au n°31 de la rue de Metz, un lieu de prestige.
1973. L’AG du 20 septembre 1973 décide de déplacer le Siège Social qui prend possession des Boulevards. Il est situé au n°12 du Boulevard Carnot.
Dans ce milieu du XXème siècle, le Siège a eu beaucoup de mal à se fixer et a connu six adresses en 30 années seulement. Il reste sur le boulevard pendant presque 10 ans.
1982. Enfin, l’Assemblée Générale du 15 décembre 1982, a le plaisir de l’installer chez lui, aux Sept Deniers, 114-116 rue des Troènes, sa résidence privée.

Retour en haut de page

Groupe de la Une

Dans cette décennie si morose, le Midi Olympique ose ce faux aphorisme, « le Stade ! De grands noms, mais de petits joueurs… »
Le Club utilise un nombre de joueurs très important pour l’époque. De 29 joueurs en 1958-1959 à 35 dans la saison 1965-1966. L’entraîneur, le directeur technique, font un très large appel à l’équipe II ou aux juniors Reichel.
Les critiques, parfois acerbes, visent des compositions d’équipe jugées fantaisistes, ainsi en 1959-1960, de nombreux joueurs sont essayés à des postes qui ne sont pas les leurs, un trois-quarts aile est reconverti en 3ème ligne par exemple. De plus, avec un seul entraînement par semaine, la cohésion et les automatismes laissent à désirer.

 

La décennie se peuple de quelques « grands noms » : Marcel Puget International n°499, Jean Fabre n°522, Pierre Tignol n°422, Adrien Normand n°473, Roger Bourgarel n°606, ou encore Paul Garrigues.
La saison 1966-1967 annonce un renouveau. Avec un très bon « cinq » : Noël Brousse, Guitter, Moussard, Morel, Garrigues s’amorce un redressement. De grands joueurs arrivent : P Villepreux, JL. Bérot, JM. Bonal, C. Duvignac, R. Bourgarel.

Retour en haut de page

Hors du terrain, face à un rugby médiocre, ce sont d’abord les instances de l’International Board qui cherchent des solutions. Le Board innove et décide, en 1965, :
« Que l’alignement en touche sera limité par la position du dernier joueur du camp qui assure la remise en jeu (verrouilleur). Obligation pour les joueurs ne participant pas à la touche de se tenir à 10 mètres de l’alignement. Instauration d’une ligne de hors jeu passant par les pieds du dernier joueur participant à la mêlée. Interdiction faite aux avants de se relever et de suivre la progression du ballon dans le camp adverse en mêlée. »

Nous reconnaissons ces règles en vigueur aujourd’hui.

La Fédération Française s’en mêle aussi, en 1964, puisqu' « est créé le Challenge gaudermen pour les Cadets A (2ème année). »
En 1966 : « le vainqueur du Championnat de France reçoit, en plus du Brennus confié pour une année, un lourd trophée qu’il conserve, un « ballon de bronze sur son socle de bois ».

Mais c’est peut-être au Stade Toulousain que les idées demeurent les plus originales. Le président général du Stade, le docteur Jean Secail, éminent chirurgien, homme sérieux et réfléchi, voyant son club aux abois propose en 1960 :
« Une fusion entre le Stade et le TFC. La construction d’un grand stade de rugby aux Ponts Jumeaux, 60 000 places avec une surenchère à 100 000. Le président du Football toulousain Puntis entrait même au Comité Directeur du Stade… »

Il est vrai, il y avait alors conflit larvé entre le TFC et la Mairie de Toulouse à propos de l’utilisation du Stadium inauguré en 1951.

Retour en haut de page

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15