Jérôme Cazalbou.

Bien que né à Toulouse, c’est à Labastide-Beauvoir qu’il fréquente l’école de rugby. Ses qualités le conduisent naturellement au Stade Toulousain en 1987, il est junior Reichel.

Il entre très jeune, à tout juste 20 ans, dans le groupe de l’élite Rouge et Noir, demi de mêlée pour sa première finale en 1989. Aux côtés d’Albert Cigagna, il devient et s’affirme comme l’un des stratèges toulousains. Il formera aussi avec son compère et ami Christophe Deylaud, une admirable charnière. Les deux hommes, par l’antithèse qu’ils représentent, se complètent parfaitement.

 
Il est tardivement sélectionné en équipe de France, (4 sélections), pour la Coupe Latine de 1997 et contre les Springboks. Il avait été remplaçant en 1993, sans avoir le plaisir d’une première cape.
Jérôme effectue une longue et brillante carrière au Stade Toulousain, une quinzaine d’années au plus haut niveau. Il devient Champion d’Europe en 1996, où il marque un superbe essai fait de vista et de décision.
Joueur de statut amateur, il a fréquenté le Centre de Formation du Stade Toulousain, ayant choisi la banque, il est devenu l’un des cadres de la Société Générale.
Il n’a pas rompu avec le rugby. Il est le manager sportif d’un club de copains, « La Vallée du Girou », aujourd’hui monté en fédérale 2, et qui brille dans sa catégorie.
Homme responsable, acteur engagé, Jérôme Cazalbou est Président d’ « Agence XV » un organisme qui se préoccupe de la reconversion des joueurs de rugby professionnels.
Il associe également à cette brillante palette, le rôle de Conseiller technique auprès des commentateurs de TV pour le Tournoi des VI Nations en particulier. Ses réflexions, ses avis toujours clairs, toujours précis, sa modération, sa sportivité sont très appréciés des téléspectateurs.
Jérôme s’offre comme une belle personnalité du rugby moderne.