ALBERT CIGAGNA


Albert Cigagna pose ses valises à Toulouse en 1983. Il n'a pas 23 ans mais possède déjà une solide expérience du haut niveau: deux ans plus tôt, au sein du stade Bagnèrais, il est titulaire en finale du championnat de France devant Béziers au poste de troisième ligne aile (défaite 22 à 13).
Ce n'est pourtant pas en tant que flanker, mais bien au couloir (n°-8) que le Toulousain de naissance va se bâtir un palmarès hors du commun sous les couleurs rouge et noire.
Qu'on en juge plutôt: quand Albert Cigagna quitte le club, à l'issue de la saison 1994-1995, il a remporté:

  • 5 titres de champion de France (3: 1989, 1994 et 1995 en tant que capitaine)
  • 1 Coupe de France
  • 3 Challenges Yves du Manoir
  • Le Challenge Béguère
  • Le Masters Matra en 1986 et 1990

  • Mais au delà des titres, le joueur aura gagné au Stade Toulousain un surnom pour l'éternité: "Matabiau", en référence à la gare de triage de la ville rose pour souligner la qualité de son sens tactique, de ses passes et son orientation du jeu.
    Cigagna aura disputé 324 matchs sous le maillot stadiste. Un seul regret, il ne compte qu'une seule sélection sous le maillot national, ce qui sonne comme une injustice.
    Il honore sa première et dernière cape au cours de la petite finale de la Coupe du Monde 1995, face à l'Angleterre. A 34 ans, il devient alors le joueur le plus âgé de l'histoire du XV de France à honorer une première sélection.