KARL JANIK

Le rugby est fait de légendes, de belles histoires, vraies ou parfois inventées.
L'histoire de Karl Janik, ancien troisième ligne du Stade, est une vraie belle histoire.
Celle d'un gars que rien de prédisposait à la pratique de ce sport.
Né à Oujda (Maroc) en 1960, Karl Janik y passe une enfance heureuse et sportive. Dans la famille, le sport fait partie de l'éducation. Karl s'essaye ainsi à de nombreuses disciplines: judo, natation et surtout athlétisme. Mais point de rugby.
"Le rugby ne faisait pas partie de mon environnement. Je me souviens simplement des matchs du Tounoi des V Nations commentés par Roger Couderc", se souvient-il aujourd'hui.
A 21 ans, après avoir persévéré dans le lancer du poids, il débarque à Toulouse, au CREPS. Son prof de l'époque, un certain Robert Bru, voit dans ce gamin taillé comme un roc et au caractère bien trempé un élément possédant tous les atouts nécessaires pour le rugby rugby. C'est ainsi que Karl découvre le ballon ovale, au sein de l'équipe du CREPS. Pas dans l'équipe fanion, celle des Dintrans, Berbizier et Cigagna, mais d'abord en réserve.
Au fil des rencontres, Janik, qui au départ ne connaissait rien des règles et tactiques du rugby, fait son trou. Il intègre la "Une". C'est le moment que choisit Robert Bru pour lui proposer de passer un test au Stade Toulousain.
L'essai est concluant. A 21 ans, Karl Janik signe sa première licence de rugby. Un an plus tard, il joue son premier match à Angoulême (13-13) aux côtés de Rancoule, Novès, Rougé-Thomas et Harize.
Dès la saison suivante, le troisième ligne aile est devenu l'un des éléments de base du XV rouge et noir: il joue 24 matchs, ce qui en fait le cinquième joueur le plus utilisé de l'effectif.
En 1985, au terme d'une finale éblouissante, il soulève son premier Bouclier de Brennus, après avoir disputé le match de bout en bout. Trois ans plus tôt, il touchait pour la première fois un ballon de rugby.
Quand il stoppe sa carrière en 1992, Karl s'est bâti un palmarès enviable: trois titres de champion de France, 1 Challenge Yves du Manoit et 1 Coupe de France. Il aura porté à 263 reprises le maillot de l'équipe première.