Byron Kelleher

En 2007, un All Black débarquait au Stade Toulousain. Byron Kelleher, 57 sélections avec la Nouvelle Zélande, faisait ses premiers pas dans le championnat français sous le maillot rouge et noir. Ancien des Highlanders puis des Waikato Chiefs, le demi de mêlée a découvert le Top 14 le 26 octobre 2007 face à l’US Dax. Une semaine après, c’était au tour des supporters toulousains de faire sa connaissance au Stadium Municipal pour une victoire contre le Stade Français. Ce fut le coup de foudre immédiat entre le néo-toulousain et les supporters rouges et noirs.

Byron, au poste de demi de mêlée, était un meneur d’homme. Puissant, agressif, il n’hésitait pas à se mettre en danger et à aller défier les avants de l’équipe adverse. Certains l’ont ainsi qualifié de « neuvième avant », mais au Stade, c’était sous le nom du « bison » qu’il était connu.
Cette première année dans la ville rose s’est achevée sur un titre de champion de France (le premier du club depuis sept ans), qu’il a célébré avec un Haka d’anthologie sur le bus du Stade dont tout le monde se souvient. L’année suivante, Byron Kelleher s’est encore magistralement illustré avec les Rouge et NoirIl a enchainé les titularisations et a marqué huit essais toutes compétitions confondues. Et alors que l’année s’était achevée sans titre, en 2010 il est sacré champion d’Europe. En quatre ans au Stade Toulousain, il aura conquis trois titres, et peut-être plus important encore, et le cœur des supporters…