Guy NOVES.

En 2005, la presse anglaise l’a sacré « Meilleur Entraîneur Européen ». Cette mise au pinacle couronne une longue carrière de joueur, d’entraîneur, de manager général.

Guy Novés porte en lui toutes les vertus du sport. Lycéen, à Berthelot, il a laissé l’image et le souvenir d’un sportif droit, volontaire, ennemi de l’injustice, aimant surpasser ses adversaires, aimant se surpasser. Il pratiquait l’athlétisme, sport dans lequel il excellait. C’est en athlète qu’il vint au rugby.
 
Etudes au Creps et à l’Université Paul Sabatier, professeur d’Education Physique et Sportive, enseignant au collège de Pibrac, il applique ses idées sur le terrain. Ses « petits élèves » deviennent Champions de France scolaires.

Il pratique à l’aile des « Rouge et Noir », n°11 fulgurant, aux percées lumineuses, aux contre-pieds éclatants, défenseur intraitable ! Il touche le Bouclier de Brennus en 1985 et en 1986. International, il a porté 6 fois le maillot frappé du « Coq ». Il n’accepte pas certains comportements, et décline alors les sélections. Il endosse la cape d’entraîneur.

Pour sa première année de coatch, en 1988, il conduit les juniors Reichel au Titre. Il rejoint Pierre Villepreux et Jean-Claude Skrela pour le titre de 1989 ; il s’en sépare deux ans plus tard. Il revient aux commandes, appelé par le Président René Bouscatel en 1993.

Il est aujourd’hui l’entraîneur le plus titré du rugby français et du rugby européen.