Emile NTAMACK

Il personnifie la réussite sportive et professionnelle.
Né à Lyon, il s’initie au rugby à Meyzieu dans la proche banlieue lyonnaise. Sa famille vient habiter Lavaur où il se fait remarquer, il est international junior. Il signe très vite au Stade Toulousain.

Joueur de classe exceptionnelle, avec son équipe Reichel, il remporte les titres de Champion de France en 1989 et 1990. Il peut évoluer à l’arrière ou au centre, c’est à l’aile qu’il connaît sa plénitude. Ailier extraordinaire de souplesse et d’aisance, il mystifie ses adversaires par ses contre-pieds.
 
Jean-Louis Lafitte, journaliste, définit ainsi sa carrière sportive :
« … ce superbe athlète … devint la star de l’attaque toulousaine, puis de l’équipe de France où il débuta en 1994 à Cardiff avant de s’imposer à l’aile droite sur les deux tests victorieux en Nouvelle-Zélande et de tenir ensuite le haut du pavé, notamment en 1995 où il accumula sélections (13) et essais (8) et figura parmi les meilleurs joueurs de la Coupe du Monde en Afrique du Sud. … Eloigné des terrains pendant un an et demi à cause d’une pubalgie tenace, fut titularisé à l’arrière pour le tournoi 1999 et réalisa le coup du chapeau (3 essais) contre les Gallois pourtant vainqueurs à Saint-Denis. La redistribution des cartes à la tournée de juin, puis en pleine Coupe du Monde, l’installa au centre, aux côtés de Dourthe, pour le dernier match de poule contre les Fidji à Toulouse et jusqu’à la finale contre l’Australie. Pour son dernier Tournoi, … il commença à l’aile, passa à l’arrière contre l’Irlande et termina au centre contre l’Italie. 47 sélections entre 1994 et 2000. Cinq fois Champion de France, successeur de Cigagna au capitanat pour le doublé Coupe d’Europe-Championnat de 1996, encore Champion d’Europe en 2003 et finaliste en 2004 avant de raccrocher. »
Il a longtemps détenu le record stadiste des matches disputés en Coupe d’Europe. Il est resté Rouge et Noir. Pour son Club, il entraîne aujourd’hui les Espoirs, avec dit-il « ses complices Didier Lacroix, Christophe Guitter, sans oublier son double Michel Marfaing ». C’est un modèle de gentillesse, de respect de l’autre, de compétence. Par sa formation universitaire, il est « Prof de Sport ». Cependant, il a tendu bien d ‘autres cordes à son arc :
Pour la Fédération Française de Rugby, il siège au Comité Directeur où il représente le sport de Haut Niveau ; il entraîne l’Equipe de France des moins de 21 ans qu’il a conduite au titre de Champion du Monde en 2006.
Il est resté salarié à temps partiel de la société Orange. Cela ne le freine pas quand il devient créateur d’entreprise : il a créé et gère sa marque de vêtements, « la ligne à la Panthère » en franchise dans nombre de magasins. Il y a 4 à 5 ans, il a eu l’idée, qui marche, de créer une entreprise qui gère l’accueil des nouvelles sociétés…
Pourtant, il ne paraît jamais stressé ce qui traduit une fort belle puissance de travail et de décision.