René Bouscatel

1er février 1998 : Passage au professionnalisme. Jusqu'en 2002,  René Bouscatel devient Président de la SAOS.

4 février 2002
:
création de la SASP Stade Toulousain. René Bouscatel est désigné PDG de la nouvelle Société.

         


Le Président du Centenaire


C‘est un homme à multiples facettes, un homme de talent. A la Maison de l’Ordre des Avocats, les personnes que vous rencontrez parlent de lui avec admiration, avec un certain regret aussi, avec chaleur, et se montrent très fières d’évoquer son souvenir. Maître Jacqueline Dencausse-Strub se remémore le jeune stagiaire du cabinet de Maître Henri Itord, il a 23 ans, en 1969, avec un rien de nostalgie, et regrette leur trop brève collaboration, rue Darquier, 1972-1974.
         
Il a été élu Bâtonnier de l’Ordre, le plus jeune Bâtonnier de barreau de Cour de France, il avait 44 ans. Au Stade, comme chez les avocats, il apparaît homme d’épopée, avec pour devise : « Humanisme et passion ». Il aime les responsabilités, il aime innover.
Brillant étudiant, il collectionne les mentions, en licence ou en DESS, très bien, pour son diplôme d’études judiciaires. Avocat stagiaire en 1969, il prête serment le 1er décembre 1969.

D’abord collaborateur de Maître Jacqueline Dencausse-Strub, il vole ensuite de ses propres ailes, a son cabinet d’Avocat et Associés, rue de La Dalbade, en l’Hôtel Molinier. Son engagement au sein du Stade Toulousain lui coûte son association. Son associé estime, en effet, qu’il n’est plus suffisamment disponible pour le droit !... Il reconstitue alors un cabinet d’Associés au 4 de la Place Saint-Etienne.
Il ne se contente pas de son cabinet. En 1976, il est élu Président de l’UJA (Union des Jeunes Avocats) et lui donne une impulsion remarquée. Président de la Carpa, Président du Centre régional de formation des avocats, Administrateur de la Caisse nationale des Barreaux français, il peaufine ainsi sa connaissance des hommes et vit sa devise « humaniste ».

Il est brillamment élu Bâtonnier le 19 novembre 1990 pour un mandat de 2 ans. Mais en 1991, intervient la fusion entre les avocats et conseils juridiques ; la réélection s’avère nécessaire ; il est confortablement réélu en janvier 1992.
Enfin, de 1993 à 1996, il œuvre encore comme Membre du Bureau de la Conférence des Bâtonniers.
Il doit interrompre cette carrière exemplaire pour accompagner et diriger l’évolution du Stade Toulousain Rugby. Le professionnalisme naissant le contraint d’opérer un choix. C’est, non sans dilemme, qu’il choisira le Stade Toulousain.

L’Omission lui est accordée le 5 février 2002. L’Ordre des Avocats l’autorise alors à devenir le PDG de la SASP, son mandat a une durée de 6 ans. Il démissionne du Barreau le 30 mai 2006 et reçoit l’Honorariat le 1er décembre 2006, jour anniversaire de sa prestation de serment.
Depuis 1992, il préside aux destinées du Stade Toulousain et devient le Président le plus titré du rugby français. Cette longévité ne constitue pas encore un record. Le président Charles Audry le détient toujours avec 18 années de présidence.
René Bouscatel est encore Adjoint au Maire de Toulouse. Elu en mars 2001, il reçoit la charge de coordonner Culture et Esthétique urbaine. Et, depuis 2003, celle de l’urbanisme, des opérations foncières et de l’esthétique urbain.
 René Bouscatel est Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’Honneur.