Pierre Pons


Président du Stade Toulousain:

  • de 1942 à 1944



  •                                            
    Pierre Pons, le Catalan, a joué à l’ASP (Association Sportive Perpignanaise), ancêtre de l’USAP. Pilier ou talonneur, il dispute à 19 ans, aux Ponts Jumeaux,  avec son club Sang et Or, une demi-finale, le 6 avril 1913, qu’il perd face au SCUF.
    Il est né à Llupia (P.O.) en 1894. Brillant élève au collège de Perpignan, il est admis, après son baccalauréat et les cinq longues années de « la Guerre de 1914 », à l’Ecole Vétérinaire de Toulouse. Il signe alors au Stade Toulousain qu’il ne quittera plus.
    Il est International en
    * 1920, il compte 3 sélections : Ecosse, Angleterre, Galles.
    * 1921, il compte 2 sélections : Ecosse, Galles.
    * 1922, il est sélectionné une fois contre l’Ecosse. Soit au total 6 capes.
    Sa Carte d’International porte le n° 120.

    Pierre Pons, grand gabarit, pour un « première ligne » de ce temps, était doté d’un physique très avantageux. Ses coéquipiers l’avaient donc surnommé « La Joconde » !...
    Au sein du Stade Toulousain, il joue pilier, mais se retrouve aussi au « talon ». Ainsi, en 1921, pilier, il perd, à Sauclières, face à son ancien club devenu USP, une finale qui semblait lui être promise. Talonneur, en 1922, il devient Champion de France, sur le terrain du Bouscat à Bordeaux, avec son Club du Stade Toulousain. Il prend alors sa retraite sportive.
    Il enseigne à l’Ecole Vétérinaire de Toulouse puis en est nommé Directeur. Il devient également Dirigeant. Le 18 juin 1939, suite à l’Assemblée générale du 31 mai, il est élu membre du Comité Directeur du Stade Toulousain.
    Pierre Pons n’a jamais oublié ses racines catalanes. Il était fier cependant de se dire « Catalan de Toulouse ». Il appréciait beaucoup son club « le Stade Toulousain » et lui est demeuré fidèle.
    Il en a pris la direction dans une période de turbulences, politique et morale, souvent difficiles à concilier avec le sport. L’Assemblée Générale du 28 mai 1942, suivie du Comité Directeur du même jour, lui confie la Présidence et le charge de déposer les nouveaux statuts mis en conformité de la loi du 20 décembre 1940 instituant la Charte des Sports et du décret du 19 novembre 1941, et de solliciter auprès de l’Inspecteur Directeur départemental de l’Education Générale et des Sports le renouvellement de l’agrément de l’Association Stade Toulousain.
    Pierre Pons quittera la Présidence, dès la liberté retrouvée, au début de septembre 1944.
    Il demeurait à Toulouse, 15 Place Wilson. Il meurt, à Toulouse le 24 février 1981.