Alex SABATHOU


Président du Stade Toulousain:

  • de 1962 à 1964



  •                                            
    Il est Promoteur Immobilier à Toulouse qui, à cette époque, connaît une très forte expansion de ce domaine d’activités. C’est un homme distingué, de belle prestance, « un monsieur » dit- on, ici, à la fois avec une certaine admiration et un sourire entendu… Il portait ainsi une image du club assez « classieuse ».
    Alex Sabathou appartenait à la bourgeoisie d’affaires toulousaine et en affichait les signes extérieurs : réussite, aisance, et aussi une certaine suffisance et distance aux autres.
    Il habitait Allées des Demoiselles, un quartier de résidences cossues, au calme feutré.
    Il assura une courte présidence, dans une période où notre club vivait de sa réputation, mais ne réussissait pas à émerger au plus haut niveau.
    L’horizon stadiste y connut cependant l’éclaircie grâce aux cadets qui, en 1963 furent sacrés Champions de France UFOLEP (soit scolaires), et remportèrent en 1964 le Du Manoir des Jeunes, ce Challenge Gaudermen qui se créait et dont ils furent les premiers lauréats.
    Par ces jeunes stadistes, le président Sabathou apparaît « presque » comblé.
    L’équipe fanion ne se qualifiait même pas pour les seizièmes et pourtant… Et pourtant, en 1962, pour épauler le président Sabathou, le Stade ne lésinait pas : Vice-président délégué Marius Escoffres (ancien président), quatre vice-présidents Madray, Billard, Gondal, Mayrague, secrétaire général René Corbarieu, trésorier Jean Andreau. Etaient conseillers techniques Yves Noé et Maurice Garriguet, tandis que la Commission Rugby alignait : Brouat, Dutrain, Noé, Lopez, Sanchez, Garriguet et Corazzat. Bref ! Les mauvaises langues disaient « … autant de dirigeants que de joueurs … » !
    Il n’en reste pas moins qu’Alex Sabathou était pour le Stade Toulousain un VIP de luxe.