Pierre Villepreux

« Par son talent et sa science de l’offensive, donna au poste d’arrière une autre dimension et fut célébré comme le n°1 mondial ». J.L. Laffitte.


Exception par excellence, par ses qualités de joueur ou d’éducateur : arrière il offrit au rugby dans l’action de « l’arrière intercalé » un projet abouti, ouverture il eut l’art de « faire jouer » son équipe homme-orchestre à la fois des avants et des lignes arrières ; par la longévité de sa carrière à une époque où la préparation physique restait encore empirique ; par sa vie donnée au rugby partout dans le monde à Tahiti, en Italie ; par son superbe « Come back » alors rappelé par ses amis JC Skrela et JP Rives qui lui proposèrent ce challenge « … nous plaquerons et tu nous fera jouer… » ; par ses recherches et ses innovations dans le jeu du Stade, dans le jeu de l’Equipe de France, dans le management des Hommes, il fut le premier à montrer combien l’expérience sportive peut servir l’expérience de l’entreprise ; par son action à la tête de la DTN du rugby français et aujourd’hui à l’IRB.

Né à Pompadour, Corrèze, célèbre pour ses haras, il joue en cadet à Brive et à 18 ans, 1961, devient titulaire du team briviste. En 1965, il joue sa première Finale face au SU Agen.
Ses études à l’IREP le conduisent à Toulouse en 1966 pour le grand bonheur du Stade Toulousain. Il brille dans son Club, successeur, au capitanat de Jean Fabre, il brille en Equipe de France et totalise 35 sélections de 1967 à 1972, année où il commande l’équipe nationale. Il ne fut pas épargné par de graves blessures, toutes survenues en équipe de France : face aux Blacks en 1967, en Australie 1968, en Afrique du Sud en 1971, il sut les surmonter.
Entraîneur de l’Equipe de France avec Jean-Claude Skrela de 1996 à 1999, Pierre Villepreux partagea avec son ami, les Grands Chelems de 1997, 1998 et l’épopée de la Coupe du Monde 1999.
DTN du rugby français de 1999 à 2004, il passe ensuite à l’IRB où il devient en particulier le « patron » des DTN européens.
Il fut aussi professeur à l’Université de Limoges où il contribua à la création du Département de Gestion du Sport de haut niveau.
La curiosité intellectuelle développée, la classe naturelle du joueur, l’intelligence du Jeu de Rugby, la lucidité du dirigeant, la réflexion approfondie de l’éducateur, font de Pierre Villepreux un Homme reconnu et respecté sinon admiré des peuples des deux hémisphères ovaliens.