Bayonne - Toulouse

Direction Jean Dauger

Bayonne - Toulouse

Une affiche à l’accent du Sud-Ouest aura lieu ce samedi soir avec la rencontre Bayonne -Toulouse. Les 2 équipes se sont affrontées 43 fois, pour 30 succès Stadistes contre 13 côté Basque. Cependant, il est judicieux de rappeler que sur les 5 dernières confrontations, les Bleu et Blanc l’ont emporté à 2 reprises, dont le dernier match à Ernest Wallon (28 – 32 en 2021). Et cette saison, les Bayonnais sont intraitables à domicile. Vainqueurs du Racing 92, de l’UBB, du Stade Rochelais et de l’USAP, les promus ont tout simplement fait de Jean Dauger leur forteresse imprenable, portés par un public en effervescence lors de chaque réception.


Pour faire face à l’euphorie adverse, les Stadistes pourront compter sur leur efficacité de chaque côté du terrain. En effet, les Haut-Garonnais possèdent la meilleure attaque du championnat en termes de points marqués (243) et la défense la plus hermétique avec seulement 103 points encaissés. En moyenne, ils inscrivent un essai toutes les 25 minutes et concèdent moins de deux essais par match depuis l’entame de cet exercice. Sur les 25 essais plantés, plus du tiers l’ont été à la suite d’un ballon de récupération, que cela soit d’un contest, d’une faute de main adverse, d’une interception ou d’un contre en touche. Preuve s’il en est de la capacité des Rouge et Noir à concrétiser leurs occasions, et notamment à l’extérieur. Pour la première journée de Top 14, les Toulousains se sont imposés à Bordeaux avec 44% d’occupation. À Montpellier, ils l’ont emporté avec 45% de possession, taux qu’ils ont réédité contre Brive deux semaines plus tard pour leur victoire 7 à 45. Les Bleu et Blanc ont rarement l’avantage de la possession et oscillent aux alentours des 47%. Leur jeu s’articule notamment autour de jeux au pied maîtrisés, distillés par deux hommes d’expérience, Camille Lopez et Gaëtan Germain. Avec plus de 3500 mètres gagnés, Bayonne est l’écurie remportant le plus de distance grâce à ses coups de pied.

 

De quoi nourrir des espoirs à l’approche de ce défi face à Bayonne, même en l’absence de neuf joueurs (Marchand, Mauvaka, Flament, Jelonch, Dupont, Ntamack, Barassi, Lebel, Ramos et Mallia), tous retenus avec le XV de France pour préparer la première rencontre de l’Autumn Nations Cup face à l’Australie.

Bien qu’auteurs de prestations convaincantes, les Bayonnais se montrent indisciplinés lors de leurs sorties. 2ème club le plus pénalisé, l’Aviron a été sanctionné à 104 reprises en 8 matchs, soit 32 de plus que Toulouse, l’équipe la moins sanctionnée du championnat. Les deux formations savent punir l’indiscipline de leurs adversaires, grâce aux buteurs maison, Thomas Ramos et Gaëtan Germain. Ces derniers culminent en tête du classement des réalisateurs, avec respectivement 105 et 103 points inscrits. Et l’arrière de l’Aviron Bayonnais n’est pas le seul danger dont devront se méfier les Rouge et Noir, puisque deux joueurs se révèlent en cette entame de saison : Pierre Huguet et Sireli Maqala.

Avec 86 plaquages réussis, le troisième ligne est le meilleur plaqueur de son équipe et du Top 14. Infatigable, le joueur de 26 ans participe grandement à la solidité défensive de son équipe pour sa première saison dans l’élite. Offensivement, l’atout majeur des Basques se nomme Sireli Maqala. Le tout jeune centre fidjien de 22 ans a parcouru 548 mètres, cassé 32 plaquages et franchi à 6 reprises la ligne d’avantage. Menace permanente sur les défenses, le champion olympique à 7 sera à surveiller.

 

À trois petits points de l’ASM, actuellement 6ème du championnat, les Bayonnais peuvent prétendre à intégrer le Top 6 en cas de victoire samedi soir. De leur côté, les Toulousains tâcheront de poursuivre leur série de succès et d’accroitre leur avance au classement, sans leurs joueurs internationaux. Cette 44ème opposition entre les deux clubs promet de l’engagement, du jeu et de la ferveur. Vous pourrez la suivre en direct sur Canal +, à partir de 21h, mais également sur notre live-tweet commenté ainsi que sur l’Application du Stade.