Coupe d'Europe

Le (bon) exemple de 2003

Les Toulousains se sont inclinés ce week-end face aux Saracens pour la première journée de l'ERCC de cette saison 2015-2016, sur un score de 32 à 7.

Certes, une défaite n'est jamais bonne à prendre, que ce soit moralement ou évidemment comptablement. Mais le Stade Toulousain, dans son histoire avec la Coupe d'Europe, a déjà su rebondir de la plus belle des manières après une entrée difficile dans cette compétition.

L'exemple de la saison 2003-2004 en est la preuve. Après une première rencontre perdue face à l'équipe d'Edinburgh, 16 à 23, le Stade a enchainé les victoires lors des autres matchs durant la phase de poule. Ils ont notamment réussi une belle performance en battant cette même équipe d'Edinburgh lors du match retour, 33 à 0.

Les cinq victoires, sur les six matchs disputés, ont permis aux Rouge et Noir d'accéder aux phases finales. Le quart de finale, toujours face à cette équipe écossaise d'Edinburgh, avait été remporté 36 à 10 par les Toulousains, les amenant à rencontrer le Biarritz Olympique en demi-finale. Une rencontre accrochée mais dont les joueurs de la Ville Rose étaient sortis victorieux sur un score de 19 à 11. Le titre de Champions d'Europe était alors à porter de mains. Les Rouge et Noir ont malheureusement perdu cette finale face au London Wasps, 20 à 27.

Mais il est important de retenir que malgré des premières rencontres parfois difficiles en Coupe d'Europe, le Stade a su montrer ses ressources pour aller loin dans la compétition.