Point presse

D. LACROIX, J. CAZALBOU ET R. SONNES EVOQUENT LA SAISON 2018-19

Le Président du Directoire Didier Lacroix, le manager du haut niveau Jérôme Cazalbou et l’entraîneur principal Régis Sonnes ont effectué à l’occasion d’un point presse, ce mardi 10 juillet, un large tour d’horizon des perspectives du club pour les semaines et mois à venir.
 

LES ARRIVEES DE JEROME CAZALBOU ET REGIS SONNES

 « Le rôle de Jérôme Cazalbou sera d’assurer la coordination et la fluidité du fonctionnement entre le très haut niveau et la formation. Il devient un rouage essentiel et sera garant d’une certaine éthique chez l’ensemble des acteurs du club. 
Régis Sonnes nous rejoint pour cette nouvelle saison en tant qu’entraîneur principal, au côté d’Ugo Mola. Il amènera toute sa rigueur, son expérience et son exigence de performance. Alors que notre ambition est de développer dans la durée un jeu toujours plus élaboré, son apport sera prépondérant
, » a déclaré Didier Lacroix.

« Je suis très impatient de relever ce challenge. Nous avons repris l’entraînement depuis trois semaines, et nos réflexions sur le jeu sont permanentes. Les séances sont intenses et s’effectuent avec un enthousiasme général. Le groupe a de toute évidence un potentiel élevé, et la mixité entre anciens et nouveaux joueurs se révèle déjà intéressante, » a indiqué Régis Sonnes.

« L’objectif, à l’aube de cette nouvelle saison, est d’optimiser les forces du Stade Toulousain, de mutualiser les ressources du groupe professionnel et du Centre de Formation. Quand on voit que six de nos joueurs ont fait partie du groupe vainqueur de la Coupe du Monde U20, il serait inconcevable de ne pas s’appuyer sur cette ressource. L’ensemble de nos jeunes, en tenant compte bien entendu de leur calendrier scolaire, sera désormais au contact des professionnels, que ce soit au niveau des entraînements, de la préparation physique ou de l’analyse vidéo. Désormais, l’effectif que l’on considère de haut niveau compte 62 éléments », a détaillé Jérôme Cazalbou.

LE JEU POUR LA SAISON 2018-2019

Didier Lacroix : « Il existe une volonté de poursuivre l’évolution de notre jeu, en maintenant les notions de prise de risque, d’utilisation des turnovers et des ballons de relance. C’est le Stade Toulousain qui transmet, celui qui se connecte avec son public. Il s’agit d’un objectif intact, qui reste à approfondir, mais qui ne doit pas nous faire perdre de vue la nécessité absolue d’être performants sur les secteurs traditionnels, donc sur la conquête. »

LA PHILOSOPHIE DE RECRUTEMENT

Didier Lacroix : « Il faut avant tout souligner qu’au-delà des arrivées, ce ne sont pas moins de seize joueurs qui ont prolongé leur contrat avec le club au cours des derniers mois. Le recrutement à proprement parler s’est porté sur des éléments qui correspondent à notre style de jeu et qui seront capables de nous apporter des victoires. Mais l’état d’esprit a également été un facteur prépondérant, en fonction des rencontres humaines que nous avons faites : nous tenions absolument à ce que les joueurs qui nous rejoignent aient réellement l’envie de porter nos couleurs, et pas seulement la volonté de changer de club. »

LA CONVALESCENCE D’ANTOINE DUPONT / L’ARRIVEE DE PIERRE PAGES

Actuellement en vacances après avoir fourni beaucoup d’efforts ces dernières semaines, le jeune demi de mêlée, victime d’une rupture des ligaments croisés du genou en février, poursuit sa rééducation. La date de son retour à la compétition est conforme aux attentes et pourrait intervenir au mois d’octobre, même s’il convient de rester prudent compte tenu de la nature de sa blessure.
« Antoine a le moral, et c’est un facteur important, car il sent que le terrain se rapproche. Nous sommes évidemment impatients de le retrouver, car au-delà de ses aptitudes, c’est un garçon qui a beaucoup de fraîcheur et compte beaucoup au sein d’un groupe, » a précisé Régis Sonnes.
Pierre Pagès (28 ans - 1,80m ; 78 kg), qui évoluait sous les couleurs de Blagnac en Fédérale 1, a été recruté en tant que joker médical d’Antoine Dupont.


UN GROUPE DE CHAMPIONS CUP EXTREMEMENT RELEVE

Didier Lacroix : « Nous avons hérité d’un groupe assez exceptionnel, avec le Leinster, les Wasps et Bath, qui sont comme le Stade Toulousain des anciens vainqueurs la compétition.
Les quatre clubs totalisent 11 trophées européens, soit presque la moitié des titres décernés depuis la création de l’épreuve. Il y a à ce titre de l’excitation, un peu de pression et une réelle impatience de s’étalonner face à ces références
. »


UN RETOUR AU STADIUM ?

Didier Lacroix : « La venue de Castres a été fixée à la fin du mois de septembre. Ce n’est sans doute pas la date idéale, car c’est un choc qui arrive tôt dans la saison et qui sera notre troisième match à domicile en quatre semaines. Mais compte tenu du respect que nous avons pour le CO, de notre appétit sportif et de notre mental de compétiteur, nous réfléchissons à l’opportunité d’accueillir le champion de France au Stadium. Nous devons nous concerter avec le Toulouse Football Club, qui ne joue pas à domicile le week-end concerné, et l’agglomération. Nous prendrons à ce sujet une décision définitive dans une quinzaine de jours. »

 
LA SITUATION ECONOMIQUE

Une recapitalisation en deux volets a été effectuée au cours des derniers mois, pour un montant de 1,58 millions d’euros. Le club se donne trois ans pour parvenir à l’équilibre. Pour cela, les trois leviers sont une hausse des ressources billetterie, partenariat et merchandising. Le budget du Stade Toulousain pour l’exercice 2018-2019 se monte à 32 millions d’euros.

Par ailleurs et parallèlement à la recapitalisation, le club a officialisé le doublement de l’engagement partenariat d’Airbus pour les trois prochaines saisons. « Il s’agit d’une réelle preuve de confiance que nous témoigne la plus grande entreprise européenne. Que ce soit sur un plan personnel ou en tant que chef d’entreprise, je me réjouis au plus haut point de voir Airbus poursuivre et consolider son engagement à nos côtés, avec la discrétion et la puissance qu’on lui connaît, », a indiqué Didier Lacroix.

 
NOUVELLES BOUTIQUES ET « ERNEST », LE CONCEPT-STORE DU STADE TOULOUSAIN

Depuis le 1er juillet, le Stade Toulousain a repris en direct la gestion de ses boutiques, ce qui lui permet de développer sa marque et son merchandising en complète autonomie.

Au début du mois de septembre ouvrira rue Alsace, à proximité immédiate de la boutique principale, un concept-store novateur : « Ernest ». Il comprendra une offre traditionnelle de restauration et boissons à emporter, avec une connotation rugby. Dans le même espace, il sera possible d’accéder à l’ensemble des offres billetterie et merchandising.