ST-WASPS

Ugo Mola : "Tout le monde a pris du plaisir"

ST-WASPS

Peut-on dire que le match de ce soir est une mission accomplie ?

Ce qui est mission accomplie, c'est d'être à 17 points après quatre journées de Coupe d'Europe et avec une poule bien costaud. Donc oui, 17 points dans cette configuration, on a le droit d'avoir de la satisfaction qui va nous permettre de passer un bon samedi soir et dès lundi matin, de se replonger dans la réalité de notre championnat.

Trouvez-vous le match satisfaisant dans sa globalité ?

Jouer ce n'est pas trop le souci. Après, dans notre sport, il faut jouer et empêcher les autres de pouvoir jouer. Donc hyper satisfaisant sur la partie attaque, mais beaucoup moins sur notre capacité à défendre sur les moments-clés. À la mi-temps, j'ai élevé un peu la voix en leur disant que l'on s'était trompés un peu de guerre et que je n'avais pas envie de vivre un scénario ou le score serait serré. 
J'avais vraiment envie de me mettre à l'abri le plus rapidement possible et en marquant très vite dans des conditions difficiles de seconde mi-temps, je
 crois qu'on s'est mis à l'abri, en tout cas dans l'intensité offensive. Vous pouvez vous rendre compte que ce Stade Toulousain, qui est parfois flamboyant, a encore besoin de travailler et qu'à la mi-saison, il reste des points faibles à gommer.

C'était une volonté de faire jouer les jeunes, encore sur ce match ?

Je passe du temps avec eux. Quand on les lance, ce n'est pas par hasard. On passe nos journées avec eux donc on sait ce qu'ils sont capables de faire. Après la pression, l'environnement, les choses d'un sportif de haut niveau sont à prendre en compte. C'est un chouette groupe. Et quand je le disais il y a quelques temps, on en doutait. Aujourd'hui vous vous en rendez compte, mais ce qui est sûr c'est que nous n'avons rien gagné et qu'il faudra gommer ces faiblesses et ces imprécisions pour éviter de se mettre en danger face à des équipe bien plus aguéries, que nous allons rencontrer dès le week-end prochain dans le championnat. Que ce soit Clermont, Toulon ou encore le Leinster dans quelques temps. On sait très bien que cela sera délicat, mais il faudra faire preuve de beaucoup moins de fautes défensives et d'un peu plus de précision. Tout le monde a pris du plaisir, les joueurs aussi, mais l'entraîneur que je suis à quelques sujets à relever et on bossera bien dès lundi.

A quoi attribuez-vous les failles sur les largeurs ?

Par la qualité offensive de nos amis anglais : c'est la deuxième ou troisième attaque du championnat anglais, donc il n'y a pas trop de hasard. La qualité des joueurs qui composent la ligne de trois-quarts est assez surprenante. Ces fautes défensives qui sont un peu liées à des situations de replacements. Nous allons travailler mais il faudra faire bien mieux, notamment contre Clermont, pour ne pas s'arrêter à ce compteur-là et surtout prendre des points.