LOU-Stade

Un adversaire qui a les crocs

Le Lou a débuté sa saison 2019-2020 sur une note parfaite. Pour leur première journée de Top 14, les Lyonnais ont inscrit sept essais pour zéro encaissé laissant aucune chance au Stade Français. Demi-finalistes la saison passée, leurs désirs de renouveler cette performance sont bel et bien affichés.

Pierre Mignoni serait le mâle alpha qui mènerait le club à ses objectifs. 2019-2020 devra être un parcours formel. Échouant aux portes de la finale du Top 14 lors des deux dernières éditions, le technicien n’a pas caché sa frustration. Le club compte bien se donner les moyens de franchir ce cap dès cette année en capitalisant sur ses échecs pour évoluer. Son capitaine Julien Puricelli est l’un des fers de lance du Lou. Fort de ses seize ans au haut niveau, il changera de statut au court de la saison. Il remplacera Karim Ghezal l’actuel adjoint en charge de la touche, qui rejoindra les rangs du XV de France à partir d’octobre prochain.

Le manager lyonnais fait preuve d’une réelle influence quant aux recrutements. Un profil d’entraineur qui a su plaire autant à des jeunes joueurs qu’à des expérimentés pour ce défi. Kilian Geraci (20 ans), Clément Laporte et Demba Bamba (21 ans), tous trois titulaires lors de la Coupe du Monde U20 en France en 2018, ont été attirés par le projet. Ils pourront suivre les conseils de joueurs plus aguerris. Josua Tuisova, Xavier Chiocci et Mathieu Bastareaud, en provenance du RC Toulon, ont connu des finales de Champions Cup et de Top 14. Des exemples à suivre pour continuer leur formation. « Globalement, grâce à notre recrutement nous aurons une équipe beaucoup plus jeune que l’an dernier, et on veut travailler en fonction de cette jeunesse », affirmait Pierre Mignoni en juillet dernier au micro de Nicolas Zanardi du Midi-Olympique.

Le week-end prochain, le Lou aura l’épineuse mission de valider ce début de saison face à Toulouse. Un Stade Toulousain version Coupe du Monde, avec 13 joueurs en sélection, qui n’hésite pas à faire confiance à ses espoirs. Lors de la première journée de championnat contre l’UBB, Ugo Mola avait pris la décision de lancer dans le grand bain Guillaume Cramont (18 ans) pour les vingt dernières minutes. L’équipe comptait dans ses rangs des joueurs chevronnés : Jerome Kaino (36 ans), Iosefa Tekori (35 ans) et Charlie Faumuina (32 ans) mais présentait une moyenne d’âge de 26 ans.

Affichant un jeu de mouvement similaire, Le LOU et Toulouse risquent d’exposer un rugby offensif pour notre plus grand bonheur en match de clôture de cette seconde journée de Top 14.

LOU – ST, c’est ce dimanche au Matmut Stadium Gerland de Lyon à 17h05 en direct sur Canal+.