ST - UBB

Une première en Champions Cup

ST - UBB

Après 2 semaines de championnat, le Stade Toulousain retrouve la voie de la Champions Cup pour une affiche historique. Ce samedi 1er mai, les Stadistes reçoivent les Girondins de l’UBB à Ernest Wallon, en demi-finale. Toulouse défendra ses couleurs dans le dernier carré de la prestigieuse compétition continentale, pour la troisième saison consécutive. Afin d’analyser le contexte de cette première confrontation entre les deux équipes en Coupe d’Europe, retrouvez cinq chiffres éloquents :


177 - Les Toulousains ont disputé 177 rencontres en Champions Cup, depuis sa création en 1995. Avec ce total, ils se placent au troisième rang de ce classement, à seulement 6 matchs des Irlandais du Munster. Ce facteur est on ne peut plus révélateur du passé du Stade Toulousain en Coupe d’Europe et fait du club de la Ville Rose une des formations références du rugby continental. L’UBB a quant à lui pris part à 24 parties mais jamais les hommes de Christophe Urios n’ont croisé la route des pensionnaires d’Ernest Wallon.

100% - Depuis le début de l’édition 2020-2021 le paquet d’avants stadiste se signale par son efficacité et sa régularité. Entraînés tout au long de la semaine par Virgile Lacombe, les Rouge et Noir ont fait de la conquête, le point d’ancrage de leurs succès. En Ulster, au Munster ou à Clermont, la mêlée toulousaine a constamment pris le pas sur son homologue adverse. Preuve en est, la statistique éloquente : 100% des mêlées ont été remportées sur son introduction, depuis le début de la saison. Pas une mêlée fermée subie, ce qui fait du Stade Toulousain la meilleure équipe dans ce domaine.

29,8 - Comme le nombre de ballons joués au pied, en moyenne et par match, par les Bordelais. Ces derniers sont ceux qui usent le plus de ce précepte de jeu, essentiellement par l’intermédiaire de son chef d’orchestre, le demi d’ouverture Matthieu Jalibert. Pour dégager son camp, occuper la partie de terrain adverse, inverser la pression ou jouer dans le dos de la défense, les Girondins sont passés maîtres dans la gestion du jeu au pied. Ils ne manqueront pas de l’utiliser une nouvelle fois samedi, comme ils l’avaient fait en Top 14, lors des Boxing Days.

7 - A eux deux, Santiago Cordero et Antoine Dupont ont inscrit 7 essais en Champions Cup cette saison. Les deux joueurs ont marqué le même nombre d’essais que de matchs disputés dans la compétition. L’ailier Bordelais a planté 4 fois tandis que le demi de mêlée Stadiste s’est distingué par 3 réalisations, en autant de rencontres. Leurs performances et leur réalisme exacerbé Cordero et Dupont sont les meilleurs marqueurs de leurs équipes en Coupe d’Europe, lors de cet exercice.

5 - Matthis Lebel réalise une saison pleine en Top 14 comme en témoignent ses 13 réalisations en 19 matchs mais se révèle également aux yeux de l’Europe en accomplissant des sorties convaincantes en Champions Cup. L’ailier Rouge et Noir est le meilleur franchisseur de l’ensemble des joueurs pouvant disputer cette demi-finale, en ayant cassé à 5 reprises le rideau défensif adverse. En huitième de finale, au Munster, il avait signé une prestation majuscule en marquant à la 42ème minute, mais aussi et surtout en réalisant un cadrage débordement d’école pour l’essai d’Antoine Dupont (67’). 


Cette première confrontation de l’histoire entre le Stade et l’Union Bordeaux Bègles, en Champions Cup, s’annonce des plus palpitantes. Les victoires à l’extérieur en huitième puis en quart de finale ont permis au groupe toulousain de se souder et d’aborder ce choc franco-français avec une envie débordante.
Pour rappel, cette demi-finale aura lieu samedi 1 mai, à 16h, sur la pelouse d’Ernest Wallon. Afin de ne rien louper de la rencontre, vous pouvez le suivre en direct sur France 2 et Bein Sport, ainsi que via nos commentaires sur Twitter et l’Application du Stade.