Avant le LOU

Patricio Albacete : « Un adversaire totalement différent »

Avant le LOU

Penses-tu que la trêve a été bénéfique pour l'équipe ou au contraire qu'il est dommage de ne pas avoir pu enchaîner après le résultat à Castres ?

Cela fait toujours du bien de pouvoir se reposer. Nous sommes contents d'avoir eu une semaine de vacances et surtout, nous avons très bien travaillé à notre retour.

Nous savions qu'après Castres nous allions avoir une trêve. Et il était bon de pouvoir couper mentalement aussi. C'est toujours bénéfique d'avoir un temps pour se régénérer et récupérer quelques joueurs qui étaient blessés à ce moment-là.

Que reste-t-il de cette victoire ?

Nous avons pu partir en vacances un peu plus serein. Mais nous devons tourner la page. Si nous voulons pouvoir confirmer, il va falloir gagner ce week-end.

Il y a eu de bonnes choses contre Castres. Il faut les garder et faire en sorte d'être plus réguliers sur 80 minutes. Au niveau de la solidarité en défense, l'équipe s'est très bien comportée et nous espérons pouvoir conserver cette attitude pour le match à venir.

Au match aller, face au LOU, le Stade s’était presque facilement imposé. Mais on a l’impression que depuis, l’équipe lyonnaise est montée en puissance et que ce n’est plus le même adversaire que vous retrouverez samedi ?

Je suis tout à fait d'accord : ce ne sera pas le même adversaire samedi. En novembre dernier, Lyon peinait un petit peu. Leur jeu a complètement évolué depuis. Ils ont réussi à gagner contre de grosses équipes chez eux, je pense notamment à Clermont qui nous a battus à domicile. Le LOU a aussi récupéré des joueurs importants. Et les nouveaux arrivants, qui n'étaient peut-être pas à leur meilleur niveau en début de saison, le sont aujourd'hui. On ne peut donc pas comparer l'équipe que nous avions rencontrée à celle qui se déplacera à Toulouse.

Selon toi, en quoi leur jeu a-t-il changé ?

Quand nous les avions joués, nous avions été surpris par un jeu lent : ils gardaient les ballons et faisaient intervenir les avants. Aujourd'hui, il semblerait que leur jeu soit un peu plus dynamique, ils produisent plus.

Il faudra faire attention et avoir une très bonne défense si nous voulons bénéficier de ballons de récupération comme au match aller. Il nous faudra être organisés et nous déplacer en fonction du jeu qu'ils proposeront. On s'attend à un match très dur, même s'il n'y a pas de match facile en Top 14. Chaque week-end, il y a des surprises sur tous les terrains. Il nous faut rester humbles et nous concentrer sur nous parce que ce match sera totalement différent du premier.

Est-ce qu'un excès de confiance après la victoire à Castres et le retour dans le Top 6 est à craindre ?

Vu le parcours que nous avons eu, avoir trop de confiance serait nous prendre pour ce que nous ne sommes pas. Nous ne le méritons pas. Nous avons eu des moments difficiles et il faut justement se servir de cette expérience pour rester humbles et apprendre de nos erreurs. Si nous avons l'intention de continuer à être dans les six, il faut vraiment gagner ce week-end.

Le Tournoi des VI Nations est une période compliquée à gérer entre l'absence des joueurs internationaux (Thierry Dusautoir, Yoann Maestri et Yoann Huget) et un calendrier saccadé. N'y a-t-il pas un risque de tomber dans un faux rythme ?

Ces joueurs ont participé à deux matchs internationaux, il est normal qu'ils se reposent sachant que le Tournoi n'est pas terminé. Ils sont très importants dans notre groupe, c'est certain. Mais nous avons vu que nous avons l'effectif qu'il faut pour les remplacer. Contre Castres, ils n'étaient pas là et nous avons pu obtenir une victoire. J'espère que nous ferons un bon match samedi et qu'ils pourront partir en équipe de France l'esprit tranquille.

Pour ce qui est du calendrier, il est pareil pour tout le monde. Il faut juste l'accepter et s'adapter. Ce n'est peut-être pas l'idéal mais le staff met tout en place pour ne pas qu'il y ait de relâchement.

Imanol Harinordoquy pourrait reprendre contre le LOU. Es-tu surpris de ses prestations au Stade connaissant les difficultés qu'il avait eu les saisons précédentes sur le plan collectif mais aussi individuel, avec plusieurs blessures successives ?

Tout le monde connaissait les qualités d'Imanol, je ne suis donc pas surpris de ses performances avec nous. C'est un très bon joueur, il n'y a rien à redire là-dessus. Ce qui pouvait peut-être prendre un peu plus de temps était son acclimatation dans l'équipe. Cela est toujours difficile d'arriver dans un nouveau collectif avec une façon différente de jouer. Imanol s'est très vite adapté et c'est cela surtout qui est surprenant. Nous savions qu'il apporterait quelque chose à l'équipe. Il a beaucoup d'expérience et tout ce qu'il peut transmettre à ses coéquipiers est bon à prendre.